la Halte au moulin

 

 

Affiche pour la Halte au moulin, lithographie d'Antonin Chatinière (1867)

 

 

Opéra-comique en un acte, livret de Constant JARDRY, musique de Delphine UGALDE.

 

   partition

 

 

 

Création aux Bouffes-Parisiens le 11 janvier 1867.

 

 

 

personnages

créateurs

Madeline Mme Delphine UGALDE
le Chevalier MM. Henri BEAUCÉ
Magloire Eugène GARNIER

 

 

 

Catalogue des morceaux

 

  Ouverture    
01 Air de Magloire Avant de se mettre en ménage Magloire
02 Air de Madeline Je suis la meunière Madeline
03 Couplets de Magloire Dans une douce rêverie Magloire
04 Trio Je vois avec plaisir, charmante Madeline Madeline, le Chevalier, Magloire
05 Couplets de Magloire Je ne suis pas poltron, non Magloire
06 Trio (Chanson à boire) La cloche a sonné Madeline, le Chevalier, Magloire
07 Sérénade Comme l'oiseau du bocage Madeline, le Chevalier
08 Duetto Croyez en la bonne vieille Madeline, le Chevalier
09 Trio final En quittant votre village Madeline, le Chevalier, Magloire

 

 

 

 

Le livret a peu d'intérêt. Une certaine grande dame, marraine de Madeline la meunière, lui a promis une somme de mille écus, si elle restait pendant un an maîtresse au logis et conduisait à sa guise Magloire, son mari. Celui-ci est soumis à de rudes épreuves, surtout lorsqu’il voit arriver au moulin un galant mousquetaire, neveu de la capricieuse marraine et fort disposé à courtiser la meunière. Mais Madeline, qui se soucie peu de la jalousie de son mari, veille sur son honneur et sait le préserver de toute atteinte. Mme Ugalde a fait preuve d'imagination mélodique dans cette composition légère. Nous avons remarqué une assez jolie romance de baryton : Dans une douce rêverie ; l'air : Je ne suis pas poltron, sur un temps de valse ; un agréable duo dont la strette : Versez ce vin exquis, a de l'entrain. Chanté par Mme Ugalde, Beaucé, son frère, et Garnier.

 

(Félix Clément, Dictionnaire des opéras, 1869)

 

 

 

 

 

 

 

 

Encylopédie