la Vannina

 

 

 

Drame lyrique en trois actes, livret de Paul de CHOUDENS, musique de Paul BASTIDE.

 

 

Création au Théâtre des Arts de Rouen le 29 janvier 1926.

 

 

 

personnages emplois
la Vannina soprano dramatique
Angela, une servante contralto
Carlo, marin ténor
Dominici basse
le Gouverneur baryton
le prince Mourad ténor
Beppo trial
Pietro  
un Emissaire  
un Officier  

 

L'action se passe en Italie et en Sicile.

 

 

 

 

Analyse

 

Bastide n'a songé qu'à faire une musique claire, saine, sans complications d'aucune sorte, qui frapperait directement l'auditeur et lui poserait aucune énigme insoluble au moins à première audition.

 

ACTE I.

C'est l'histoire d'une belle fille « la Vannina », recueillie et élevée par le louche aventurier Dominici, jetée par lui en pâture à tous les matelots du port, et qui exploite ses charmes jusqu'à vouloir la vendre à un prince cypriote pour lui extorquer un secret d'Etat intéressant la République de Gênes.

Comme au fond de la créature la plus dévoyée se cache quelquefois la fleur bleue de l'amour pur, dans le cœur de « la Vannina » amante vénale, fleurit un amour pour Carlo, le beau marin, dont les hasards de la navigation ont amené dans le port de Naples le bateau « la Fiorella ». La présence de Carlo risquant de contrecarrer les projets de Dominici, l'aventurier révèle à Carlo la vraie existence de la Vannina qui, voyant s'éloigner sur les flots « la Fiorella », comprend son infortune et accepte de partir pour Chypre où l'attendent, sinon le bonheur, au moins la richesse et les honneurs.

 

ACTE II.

Dominici et la résignée Vannina sont installés au palais de Limisso. Qu'importent les injures de Vannina. Dominici richement paré, comblé de biens et d'honneurs, est maître de la situation ou plutôt se croit tel jusqu'au moment où vient s'annoncer en tout mystère un étranger. C'est Carlo, survenant à l'improviste, dans les bras duquel tombe la Vannina reconquise. Les deux amants fuient ensemble.

La musique d'entr'acte qui précède le IIIe acte est une des plus belles pages qu'ait écrites Bastide.

 

ACTE III.

Nous retrouvons la Vannina et Carlo cachant leur bonheur en Sicile. Bonheur fort court, car Dominici a vite fait d'avoir découvert leur retraite. Carlo, trop crédule, tombe dans le piège tendu à lui. Le poignard de Dominici l'étend mort pour se venger de Vannina qui elle même sera frappée pour avoir refusé de suivre celui qu'elle ne peut que haïr.

 

 

 

 

 

 

Encylopédie