la Veilleuse ou les Nuits de Milady

 

 

 

Opérette en un acte, livret de Gustave LEMOINE, musique de Loïsa PUGET.

 

   partition

 

 

Création au Théâtre du Gymnase le 27 septembre 1869.

 

 

 

personnages emplois créateurs
Milady première dugazon Mme Irma MARIÉ
Milord trial ou baryton MM. PRADEAU
le Docteur Gérard deuxième ténor VOIS

La scène se passe à Bagnères-de-Bigorre.

 

Catalogue des morceaux

 

  Introduction    
01 Couplets et Trio La femme étant fort agile Milady, Milord, le Docteur Gérard
02 Duo Me laisser une heure à la porte Milady, Milord
03 Sérénade Vous dormez, j'arrive à minuit Milady
04 Mélodie dialoguée Ce voile trop léger Milady, le Docteur Gérard
05 Trio bouffe Ah ! j'en perdrai la tête Milady, Milord, le Docteur Gérard
06 Couplets finals Paris, Paris, pour les maris Milady, Milord, le Docteur Gérard

 

 

 

 

La scène se passe à Bagnères-de-Bigorre, entre milord, milady et le docteur Gérard. Il s'agit d'une leçon de courtoisie conjugale, que se donnent mutuellement les époux en se mettant l'un l'autre à la porte de leur logis. Le canevas en est fort léger ; quant à la musique, l'auteur de tant de romances qui ont joui autrefois d'une si grande vogue aurait pu rester elle-même sans déchoir. Son genre d'inspiration gracieux, mélodique et sans prétention convenait mieux à une opérette de salon comme la Veilleuse, que le rythme un peu embarrassé, les altérations et les modulations qui compliquent sa partitionnette ; le plus joli morceau est la mélodie dialoguée : Ce voile trop léger.

 

(Félix Clément, Dictionnaire des opéras, supplément, 1872)

 

 

 

 

Encylopédie