Henri ADAM

 

 

 

 

Louis Henri dit Henri ADAM

 

basse française

(Versailles, Yvelines, 01 juillet 1821* Paris 18e, 01 novembre 1867*)

 

Fils de Charles François ADAM ( av. 1867), domestique, et de Marie Louise POPINEAU (1794 ap. 1867).

Epouse à Paris 2e le 24 avril 1848 Jeanne LAURENT (1823 ap. 1867), professeur de musique.

 

 

Au Conservatoire de Paris, il obtint en 1838 un second prix, puis en 1841 un premier prix de cor à pistons.

Il débuta au Théâtre-Lyrique en 1853 et y tint les rôles de basses. Il chanta également aux Concerts du Conservatoire (aspirant, 13 novembre 1854 ; sociétaire, 08 décembre 1857).

Il est décédé en son domicile 27 rue Germain-Pilon à Paris 18e.

 

 

 

 

Sa carrière au Théâtre-Lyrique

 

Il y débuta en 1853.

 

Il y créa le 06 octobre 1853 le Bijou perdu (le Baron) d’Adolphe Adam ; le 16 décembre 1854 le Muletier de Tolède (Pablo) d'Adolphe Adam ; le 14 mai 1855 Jaguarita l’Indienne (Toby) de Fromental Halévy ; le 01 mars 1856 la Fanchonnette (un Marchand de coco) de Louis Clapisson ; le 19 septembre 1856 les Dragons de Villars (le Pasteur) d’Aimé Maillart.

 

Il y participa à la première le 23 mai 1856 de Richard Cœur de Lion de Grétry.

 

 

 

 

 

Encylopédie