Adolphe ADERER

 

 

 

Jean Baptiste Adolphe dit Adolphe ADERER

 

littérateur et auteur dramatique français

(Napoléon [auj. La Roche-sur-Yon], Vendée, 17 novembre 1855* Paris 16e, 27 décembre 1923*)

 

Fils de Jean Baptiste Adolphe ADERER (1832 –), professeur au lycée, et de Camille PONSARDIN (1833 –).

Epouse Louise Marie Henriette FRAUMONT ( ap. 1923).

 

 

Licencié ès lettres, agrégé de l'Université. Rédacteur au Temps, particulièrement chargé de la chronique des théâtres, il a publié le Mariage d'un lieutenant (1884) ; Ludka (1890), et fait jouer, entre autres pièces : la Première du Misanthrope (1886) ; l'Agneau sans tâche (1887) ; le Comte d'Egmont, d'après Goethe (1890), Un bon ami (Vaudeville, 1891) ; l'Un pour l'Autre (Gymnase, 1895) ; Isora, drame en 4 actes (Odéon, 1895) ; 1807, avec Ephraïm (Gymnase, Théâtre-Français, 1898). On doit, en outre, à cet érudit lettré, le Théâtre à côté (1894), suite d'études sur les petits théâtres d'amateurs. Il a publié encore des romans et nouvelles : le Vœu, couronné par l'Académie française (1898) ; Chez les Rois (1903) ; l'Inévitable amour (1904) ; un ouvrage sur l'art dramatique : Hommes et choses de théâtre (1905). Il a fait représenter : l'Etoile, ballet, musique de Wormser (Opéra, 1897) ; Daria, avec Ephraïm, musique de Marty (Opéra, 1905).

En 1897, il habitait 9 villa Saïd à Paris 16e, où il est décédé.

 

 

 

 

livrets

 

l'Etoile, ballet-pantomime en 2 actes, avec Camille de Roddaz, chorégraphie de Joseph Hansen, musique d'André Wormser (Opéra, 31 mai 1897)

Daria, drame musical en 2 actes, avec Armand Ephraïm, musique de Georges Marty (Opéra, 27 janvier 1905)

Solange, opéra-comique en 3 actes, musique de Gaston Salvayre (Opéra-Comique, 10 mars 1909)

 

 

 

 

 

 

 

 

Encylopédie