André ALEXANDRE

 

 

 

Lazare André SAMUËL DIT ALEXANDRE, dit André ALEXANDRE

 

poète, littérateur et auteur dramatique français

(Mommenheim, Bas-Rhin, 06 septembre 1860* janvier 1928)

 

Fils de Marcus SAMUËL DIT ALEXANDRE (Saarwellingen, Allemagne, 1822 ), professeur.

 

 

Il a fait ses études à Paris, au lycée Louis-le-Grand. Engagé volontaire dans un régiment d'artillerie, il passa une année en Bretagne, à Vannes (1881). A son retour à Paris, il publia successivement deux recueils de vers tout imprégnés de ses souvenirs d'Armorique : la Lande en fleurs (préface d'André Theuriet) et le Sonneur de biniou. Il a fait paraître ensuite Sire Olaf, scène fantastiques (préface de Théodore de Banville, 1888). Librettiste habile, on lui doit Madame Chrysanthème (1893) ; Brocéliande (1893) ; Evangéline (1895) ; le Spahi (1897) ; l'Ile du Rêve (1898) ; Rose-Mousse (1904), etc. Il a encore écrit pour le théâtre : Sire Olaf (Château-d'Eau) ; Hymnis (1889) ; Karadec, drame en prose et en vers (1892).

En 1897, il habitait 40 rue de Chabrol à Paris 10e.

 

 

 

 

livrets

 

Sire Olaf, légende fantastique, musique de Lucien Lambert (Lille, 27 décembre 1887)

Karadec, drame en prose et en vers, musique de scène de Vincent d'Indy (Théâtre Moderne, 1892)

Madame Chrysanthème, conte lyrique en 1 prologue, 4 actes et 1 épilogue, avec Georges Hartmann, musique d'André Messager (Théâtre de la Renaissance, 30 janvier 1893) => fiche technique

Brocéliande, opéra féérique en 4 actes, musique de Lucien Lambert (Rouen, 25 février 1893)

Evangéline, légende acadienne en 4 actes, avec Louis de Gramont et Georges Hartmann, musique de Xavier Leroux (Monnaie de Bruxelles, 18 décembre 1895)

le Spahi, poème lyrique en 4 actes, avec Louis Gallet, musique de Lucien Lambert (Opéra-Comique, 18 octobre 1897)

l'Ile du rêve, idylle polynésienne en 3 actes, avec Georges Hartmann, musique de Reynaldo Hahn (Opéra-Comique, 23 mars 1898)

Rose-Mousse, pièce en 1 acte, avec Peter Carin, musique de Charles Lecocq (Théâtre des Capucines, 28 janvier 1904)

la D'moiselle du Tabarin, opérette en 3 actes, avec Maurice Ordonneau, musique d'Edmond Missa (Nouveau Théâtre du Château-d'Eau, 25 mars 1910)

Néréa, drame rustique en 4 actes, avec Jean Jullien, musique de Fernand Le Borne (1926)

 

mélodies

 

Alger le soir, musique de Félix Fourdrain

Amours bénis, musique de Jules Massenet (1899)

Carnaval, musique de Félix Fourdrain

Chanson alsacienne, musique de Georges Hüe (1925)

Chanson norvégienne, musique de Félix Fourdrain

Chevauchée cosaque, musique de Félix Fourdrain

Colombe de Bouddha (la), musique de Reynaldo Hahn

Dentellière de Bayeux (la), musique de Félix Fourdrain

Edelweiss, musique de Félix Fourdrain

Extase printanière, musique de Jules Massenet (1902)

Fleurs de paravent, musique de Félix Fourdrain

Fleurs parisiennes (les), musique de Charles Lecocq

Il neige des fleurs, musique de Félix Fourdrain

Jeunes chansons sur des vieux airs, recueil de 4 mélodies, musique de Georges Hüe (1905) : les P’tits bateaux ; Guignol ; Sonnez les matines ; Valse fleurie

Là-bas, musique de Félix Fourdrain

Lettre d'adieu, musique de Félix Fourdrain

Long des saules (le), musique de Félix Fourdrain

Marins d'Islande, musique de Félix Fourdrain

Mélodie des baisers (la), musique de Jules Massenet (1906)

Mouettes (les), musique de Félix Fourdrain

Mousmé !, musique de Jules Massenet (1901)

Oasis (l'), musique de Félix Fourdrain

Papillon (le), musique de Félix Fourdrain

Petites communiantes (les), musique de Félix Fourdrain

Psaume d’amour, extrait de Trois nouvelles mélodies, musique de Georges Hüe (1912)

Sainte Dorothée, musique de Félix Fourdrain

Vieux moulin (le), musique de Félix Fourdrain

 

 

 

 

 

Encylopédie