Charles BALANQUÉ

 

 

 

 

Charles BALANQUÉ

 

baryton français

(110 rue Saint-Louis, Paris 3e, 15 février 1860* – Paris 18e, 04 février 1905)

 

Fils de Mathieu Emile BALANQUÉ, basse, et de Blanche DECORCELLES, mezzo-soprano.

Epouse à Paris 18e le 01 mai 1902* Angèle MÉZIÈRES (Paris 17e, 11 mars 1873* ) ; parents d’Annette Elise BALANQUÉ (Paris 17e, 13 février 1896* Avranches, Manche, 24 juin 1974) [épouse à Paris 9e le 30 avril 1921 Robert Stéphane Albert AUFRAY].

 

 

En 1896, il habitait 9 rue du Mont-Doré à Paris 17e ; en 1902, 46 rue Lepic à Paris 18e.

 

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra-Comique

 

Il a été engagé pour la saison d'hiver 1885-1886.

 

Il a créé le 31 mars 1886 Plutus (Belpsidème) de Charles Lecocq ; le 06 décembre 1886 Egmont (un héraut) de Gaston Salvayre ; le 18 mai 1887 le Roi malgré lui (Villequier) d’Emmanuel Chabrier.

 

 

 

 

 

Boulogne-sur-Mer. — Donner Mireille avec une simple troupe d'opérette est, vous me l'avouerez, un joli tour de force ; c'est pourtant celui que vient d'accomplir notre directeur M. Reer-Balanqué, ajoutons que la tentative a complètement réussi.

 

Il est vrai de dire que Mlle Blanche Balanqué et M. Charles Balanqué, de l'Opéra-Comique, tenaient les rôles de Mireille et de Ramon.

 

Ces deux artistes ont été on ne peut mieux secondés par M . Duncan (Vincent), M. Estella (Ourrias) et Mlle Lamoureux, notre charmante première chanteuse, qui avait accepté de chanter Taven. Une véritable ovation lui a été faite après son morceau du premier acte : « Voici la saison, mignonne. »

 

[L. V. Dhanvilliers, Chronique artistique n° 3, dimanche 25 décembre 1892]

 

 

 

 

 

 

 

Encylopédie