BERTAL

 

 

Georges ALBERT dit BERTAL

 

journaliste et auteur dramatique français

(Aigre, Charente, 29 avril 1854* Paris 9e, 25 juillet 1897*)

 

Fils de Jean Roch Jérémie ALBERT (La Terne, Luxé, Charente, 10 novembre 1822* – Paris 19e, 22 juin 1898*) escompteur, et de Marie Anaïs MARCHAND (1829 – ap. 1897).

 

 

Il commença ses études au Lycée d'Angoulême et vint les terminer seul à Paris où il se mêle au mouvement littéraire dès 1872. Il débuta par un recueil de vers : Ruades et caresses, entra dans le journalisme et fit la critique musicale et dramatique au « Rappel ». Bertal, à qui l'on doit un ouvrage intéressant sur Auguste Vacquerie (1888), s'est surtout fait connaître comme auteur dramatique. Nous citerons : le Justicier de la maison, drame (1887) ; le Prince Soleil (1889) ; un Drôle, comédie (1889) ; Robert Burat, drame ; Norah la Dompteuse, vaudeville (1891) ; Bacchanale, opéra-comique (1892) ; la Fin d'un rêve, comédie (1894) ; une Dette de jeunesse, comédie (1894) ; une Séparation, comédie (1894) ; l'Apostat, drame (1895) ; le Modèle, comédie, avec Henry Fouquier (1896) ; etc. Il a été fait officier d'Académie.

En 1897, il habitait 38 rue de Clichy à Paris 9e, puis 5 cité Bergère à Paris 9e où il mourut, célibataire.

 

 

 

 

livrets

 

Bacchanale, opéra-comique en 3 actes, avec Jules Lecocq, musique d'Hervé (Menus-Plaisirs, 22 octobre 1892)

 

 

 

 

 

Encylopédie