Eugène BERTOL-GRAIVIL

 

Bertol-Graivil, caricature par Alfred Choubrac (1885)

 

 

Eugène Martin Léonard DOMICENT dit Eugène BERTOL-GRAIVIL

 

publiciste et auteur dramatique français

(Paris 12e, 15 avril 1857* – Paris 17e, 19 octobre 1910*)

 

Fils de Martin Joseph DOMICENT (Ypres, Belgique, 1823 Paris 17e, 24 décembre 1897*), artiste peintre, et d’Euphémie Isabelle VAN MEENEN (– ap. 1910) [mariés à Paris 11e le 22 janvier 1855].

Epouse Sara Mathilde Jeanne Adèle MOTTU (1858 – ap. 1910) ; parents d'André DOMICENT (1886 –), publiciste.

 

 

Employé à la Préfecture de la Seine, puis percepteur, il a débuté dans le journalisme en fondant, avec Victor Souchon, le Progrès Artistique, organe syndical pour la défense des intérêts des artistes musiciens instrumentistes ; puis collaboré à un grand nombre de journaux littéraires et politiques. Il a débuté au théâtre par la Rédemption d'Istar, drame lyrique, musique de Charles de Sivry. On lui doit beaucoup de pièces pour le théâtre, comédies, opérettes et revues : le Crime (1883), drame en cinq actes ; l'Assiette au beurre (1886), en cinq actes ; l'Ecole des gendres (1897), en quatre actes ; etc., et un grand nombre de pièces en un acte. Il a publié plusieurs volumes : Gambetta ; souvenirs (1883) ; les Voyages présidentiels illustrés (1889-1890) ; le Livre d'or des fêtes franco-russes (1894) ; des romans, etc., et quantité de monologues, saynètes, etc. Il fut syndic de la Presse républicaine, rédacteur à l'Echo de Paris, chevalier (03 août 1890) puis officier (01 août 1901) de la Légion d'honneur, et officier de l'Instruction publique.

En 1879, il habitait 147 rue de Rome à Paris 17e ; en 1897, 6 rue Descombes à Paris 17e ; en 1910, 175 rue de Courcelles à Paris 17e, où il est décédé.

 

 

 

 

 

 

 

livrets

 

la Rédemption d'Istar, drame lyrique en 2 parties, musique de Charles de Sivry (Théâtre des Nations, 29 juin 1879, avec Mme Irma Marié et M. Mauzin)

Aveugle par amour, opérette en 1 acte, musique de Charles de Sivry (casino d'Etretat, 07 août 1883)

Pédrolino, opéra-comique en 1 acte, musique d'Emile Boussagol (hôtel Continental, Paris, 13 avril 1893)

la Petite princesse, opérette en 1 acte, musique de Charles de Sivry (Théâtre d'Application de la Bodinière, 08 mai 1893)

le Sabre enchanté, opéra-comique en 1 acte, musique d'Emile Boussagol (Galerie Vivienne, 08 février 1894)

le Vieux sorcier, opéra-comique en 1 acte, musique de Félix Desgranges (Galerie Vivienne, 06 mars 1896)

le Duc de Messine, opéra-comique en 4 actes, avec Laborde, musique d'A. Dietrich (non représenté)

la Czarine, opéra-comique en 3 actes, avec Armand Silvestre, musique de Georges Fragerolle (non représenté)

 

 

 

 

 

sa tombe au Père-Lachaise

 

 

 

 

Encylopédie