Geori BOUÉ

 

 

 

Georgette dite Geori BOUÉ

 

soprano français

(Toulouse, Haute-Garonne, 16 octobre 1918 – Paris, 05 janvier 2017)

 

Epouse à Levallois-Perret, Seine [auj. Hauts-de-Seine], le 17 mai 1944 Roger BOURDIN, baryton ; parents de Françoise BOURDIN (Paris, 1952 –), écrivain.

 

 

Elle étudie le piano et le chant à Toulouse, où elle débute comme soprano en 1934. Jacques Rouché l'entend et l'engage sur-le-champ ; elle débute à l'Opéra-Comique le 20 août 1939 dans la Bohème (Mimi). Elle travaille avec Reynaldo Hahn et Henri Büsser, et son triomphe au Théâtre antique d'Arles en 1941 dans la version originale reconstituée de Mireille la conduit à l'Opéra de Paris, dont elle est la vedette dès 1942. Elle y chante Thaïs (Thaïs), Othello (Desdémone), Faust (Marguerite), Mârouf (la Princesse), l'Aiglon (le duc de Reichstadt). Excellente musicienne et comédienne, elle a pu aborder des rôles aux tessitures les plus diverses, et c'est elle que Sacha Guitry engagea pour interpréter en 1944 la Malibran, aux côtés de Jacques Jansen et de Jean Cocteau, dans le film qu'il consacra à cette artiste. Dès 1945, elle paraît à Bruxelles, en Amérique, en Italie (Mélisande à la Scala de Milan), à Moscou, à Barcelone, à Mexico. Ayant quitté l'Opéra de Paris, elle joue l'opérette au Théâtre Mogador (la Belle Hélène en 1960, et la Veuve joyeuse en 1962). En 1964, elle chante Carmen (Carmen), puis défend la musique contemporaine. En 1973 elle se retire de la scène et se consacre à l'enseignement.

 

=> Geori Boué nous conte la véritable histoire de Manon (mars 1957)

=> Geori Boué dans la Belle Hélène à Mogador en juin 1960

 

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra-Comique

 

Elle débuta le 20 août 1939 dans la Bohème (Mimi).

 

Elle chanta Mireille (Mireille) ; Manon (Manon) ; Louise (Louise) ; Carmen (Micaëla) ; Pelléas et Mélisande (Mélisande) ; Angélique (Angélique) ; Madame Butterfly (Cio-Cio-San) ; Fortunio (Jacqueline) ; les Noces de Figaro (Suzanne) ; la Traviata (Violetta) ; Paillasse (Nedda).

 

Elle a participé aux premières le 13 mars 1953 de Ciboulette (Ciboulette) de Reynaldo Hahn, et le 12 mai 1955 d'Eugène Onéguine (Tatiana) de Piotr Ilitch Tchaïkovski [version française de Michel Delines].

 

 

Sa carrière à l'Opéra de Paris

 

Elle débuta le 25 mai 1942 dans Faust (Marguerite).

 

Elle a chanté Thaïs (Thaïs, 1942) ; le Roi d'Ys (Rozenn, 1942) ; Othello (Desdémone, 1943) de Verdi ; Roméo et Juliette (Juliette, 1944) ; Hérodiade (Salomé, 1945) : Mârouf, savetier du Caire (la Princesse, 1949) ; les Maîtres chanteurs de Nuremberg (Eva, 1952) ; l'Aiglon (Duc de Reichstadt, 1952).

 

Elle a créé le 06 avril 1951 Kerbeb, danseuse berbère (Kerbeb) de Marcel Samuel-Rousseau.

 

 

 

 

 

Geori Boué dans Faust (Marguerite)

 

 

 

Geori Boué dans Faust (Marguerite)

 

 

 

Geori Boué dans Mireille (Mireille)

 

 

 

Geori Boué (Desdémone) et José Luccioni (Othello) dans Othello à l'Opéra en 1943

 

 

 

L'Opéra.

 

Pour certains, le vocable a pris un sens péjoratif définissant la forme "élitaire" de l'expression théâtrale. Pour d'autres, c'est l'aboutissement suprême de l'expression poétique et lyrique.

 

Pour moi, l'Opéra : c'est avant tout le bâtiment de Garnier, et - surtout - l'esprit qui l'animait ; esprit préservant la continuité de la "Grande Tradition", indispensable à la validité de la forme elle-même.

 

Cet Opéra était un exemple, une citadelle : le seul Lieu au monde permettant à l'acteur lyrique une formation de qualité grâce à un travail en profondeur, au sein d'une Troupe - alors - prestigieuse !

 

Cet Opéra : c'était l'assurance, pour les jeunes du Conservatoire, de débuts dans un cadre exemplaire, parce qu'empreint de ce que l'on peut nommer "Le Grand Style"...

 

Cet Opéra : c'était...

 

Ainsi, doit redevenir l'Opéra de Paris !

 

(Geori Boué)

 

 

 

 

 

programme dédicacé de 1950 (coll. ALF)

 

 

 

 

la Nuit de Saint-Cyr à l'Opéra, Geori Boué et la promotion De Lattre de Tassigny (1953)

 

 

 

 

Geori Boué, photo Okley

 

 

 

   

 

récital Geori Boué, microsillon Decca, 1956

 

 

 

       

 

récital Geori Boué, microsillon Vega, 1963

 

 

 

 

 

 

 

Geori Boué dans la Veuve joyeuse (Missia Palmieri) au Théâtre Mogador en 1962

 

 

 

 

 

         

 

extraits du film la Malibran de Sacha Guitry (1944)

Geori Boué (la Malibran)

1. "Ah bello a me ritorna" (Norma de Bellini) - 2. Chanson du Saule (Othello de Rossini, version française) - 3. "Deh vieni non tardar" (le Nozze di Figaro de Mozart)

 

 

         

 

Chanson du Saule et Ave Maria

extrait de l'acte IV d'Othello de Verdi [version française de Camille Du Locle]

Geori Boué (Desdémone) et Orchestre dir. Gustave Cloëz

Odéon 123.870, mat. XXP 7392-3 et 7393-1, enr. en 1947

Grand Prix du Disque 1947 organisé par l'Association de la Presse Phonographique patronné par "Opéra"

 

 

    

 

"Sur la mer calmée"

extrait de l'acte II de Madame Butterfly de Puccini [version française de Paul Ferrier]

Geori Boué (Cio-cio-San) et Orchestre dir. Gustave Cloëz

Odéon 123.871, mat. XXP 7394-1, enr. en 1947

 

 

    

 

"On m'appelle Mimi"

extrait de l'acte I de la Bohème de Puccini [version française de Paul Ferrier]

Geori Boué (Mimi) et Orchestre dir. Gustave Cloëz

Odéon 123.871, mat. XXP 7395-1, enr. en 1947

 

 

    

 

"Il était un roi de Thulé"

extrait de l'acte III de Faust de Gounod

Geori Boué (Marguerite) et Orchestre dir. Gustave Cloëz

Odéon 123.872, mat. XXP 7397-1, enr. en 1947

 

 

    

 

Air des Bijoux

extrait de l'acte III de Faust de Gounod

Geori Boué (Marguerite) et Orchestre dir. Gustave Cloëz

Odéon 123.872, mat. XXP 7396-1, enr. en 1947

 

 

         

 

Scène de la Crau

extrait de l'acte IV de Mireille de Gounod

Geori Boué (Mireille) et Orchestre dir. Gustave Cloëz

Odéon 188.946, mat. KI 9689-1 et KI 9690-1, enr. en 1947

 

 

    

 

1. "On m'appelle Mimi" - 2. "La chambre qu'autrefois"

extraits des actes I et II de la Bohème de Puccini [version fr. de Paul Ferrier]

Geori Boué (Mimi) et Orchestre dir Giancarlo Amati

enr. en 1963

 

 

 

Prière "D'art et d'amour"

extrait de l'acte II de la Tosca de Puccini [version fr. de Paul Ferrier]

Geori Boué (Floria Tosca) et Orchestre dir Giancarlo Amati

enr. en 1963

 

 

              

 

1. Habanera - 2. Séguedille - 3. Chanson bohème - 4. Air des cartes

extraits des actes I, II et III de Carmen de Bizet

Geori Boué (Carmen) et Orchestre dir Giancarlo Amati

enr. en 1963

 

 

              

 

1. Entrée de Cio-Cio-San - 2. "Sur la mer calmée" - 3. "Que ta mère" - 4. "Cher petit Dieu"

extraits de Madame Butterfly de Puccini [version fr. de Paul Ferrier]

Geori Boué (Cio-Cio-San) et Orchestre dir Giancarlo Amati

enr. en 1963

 

 

 

Prière "D'art et d'amour"

extrait de l'acte II de la Tosca de Puccini (version française de Paul Ferrier)

Geori Boué (Floria Tosca) accompagnée par Raymond Lefevre et son Grand Orchestre

ORTF, 13 octobre 1966

 

 

Voir également les enregistrements d'Hérodiade (acte I "Il est doux, il est bon"), Manon (acte II "Adieu, notre petite table"), Thaïs (intégrale), Véronique (intégrale), Werther (anthologie) et ceux de Roger Rico

 

 

 

 

Encylopédie