Lili BOULANGER

 

 

 

Marie Juliette dite Lili BOULANGER

 

compositrice française

(30 rue La Bruyère, Paris 9e, 21 août 1893* – Mézy, Seine-et-Oise [auj. Yvelines], 15 mars 1918)

 

Fille d'Ernest BOULANGER, compositeur ; sœur cadette de Nadia BOULANGER, compositrice.

 

 

Précocement et prodigieusement douée, elle bénéficie des conseils de Gabriel Fauré et travailla au Conservatoire avec Georges Caussade et Paul Vidal. C’est la première femme qui ait obtenu le premier grand prix de Rome (Faust et Hélène, 1913). Sa santé très fragile et sa brève carrière ne l’empêchèrent pas de laisser un ensemble d’œuvres assez considérable, notamment Hymne hindou ; Pie Jesu ; Psaumes CXXIX et XXIV ; une sonate pour piano et violon ; un cycle de mélodies : Clairières dans le ciel (Francis Jammes) ; la Princesse Maleine, en cinq actes, d’après Maurice Maeterlinck (inachevé) ; les Funérailles d’un soldat, œuvre d’une inspiration très élevée.

De 1904 à sa mort, elle a habité 36 rue Ballu à Paris 9e.

 

 

 

 

œuvres lyriques

 

Frédégonde, cantate pour le Prix de Rome, paroles de Charles Morel (1868-1908), musique inachevée (1911)

Maïa, cantate, poème de Fernand Beissier (1911)

Hymne au soleil, cantate, poème de Casimir Delavigne (1912)

Faust et Hélène, opéra-cantate en 1 acte, livret d'Eugène Adenis.

    Cette cantate valut à Lili Boulanger le premier grand prix de Rome en 1913, pour la première fois décerné à une femme.

     Création à l’Opéra de Monte-Carlo, en 1924, mise en scène de Raoul Gunsbourg, sous la direction de Victor de Sabata.

la Princesse Maleine, opéra en 5 actes, livret de Maurice Maeterlinck et Tito Ricordi, d'après le drame éponyme de Maurice Maeterlinck (1889), musique inachevée (1911-1918)

 

mélodies

 

Clairières dans le ciel, cycle de 13 mélodies, poèmes de Francis Jammes (1915-1916) => partition

 

 

 

 

 

 

Encylopédie