Charles BOUVET

 

 

 

 

Iréné Clément Charles dit Charles BOUVET

 

violoniste et musicologue français

(Paris, 03 janvier 1858 Paris, 22 mai 1935)

 

 

Elève de Sauzay au Conservatoire, il a succédé à Henri Quittard comme archiviste de l’Opéra en 1919, et à Banès comme bibliothécaire de l’Académie nationale de musique.

Il a publié : Une dynastie de musiciens français, les Couperin (1919), Cornélie Falcon (1927), Massenet (1929), Spontini (1930), Musiciens oubliés, musique retrouvée (1934), et collaboré au Bulletin et à la Revue de musicologie dès 1917.

En 1923, il habitait 4 rue Denis Poisson à Paris 17e.

 

 

=> les Couperin par Charles Bouvet, préface de Charles-Marie Widor (1919)

=> l'Opéra (l'Académie de musique et de danse, le musée, la bibliothèque) par Charles Bouvet (1924)

=> Massenet par Charles Bouvet (1929)

 

 

 

 

Une exposition à l'Opéra.

Que les artistes et les amateurs de théâtre rendent grâce à M. Bouvet, conservateur de la bibliothèque de l'Opéra, qui a organisé pour eux la plus belle et la plus curieuse des expositions.

Dans une salle de sa bibliothèque, il a installé cent quarante dessins ou aquarelles du dix-huitième siècle qui sont, pour la plupart, d'adorables choses.

C'est ainsi qu'on peut citer : un splendide Saint-Aubin, un superbe Cochin à peu près ignoré, inspiré de la Princesse de Navarre ; un carton de Dervailly, pour une scène d'Athalie, etc.

Aux dessins, il faut ajouter quelques décorations, quelques accessoires, quelques ajustements de théâtre qui donnent à cette exposition une jolie allure de musée.

C'est la troisième exposition que nous devons à M. Bouvet.

Il y en aura d'autres, car l'érudit conservateur n'a pas tout montré des pièces qu'il identifia, et ses portefeuilles nous gardent encore quelques petites merveilles.

(le Petit Parisien, 29 mai 1925)

 

 

 

 

 

 

 

Encylopédie