Lise BRUGEL

 

Lise Brugel en 1939

 

 

Lise BRUGEL

 

soprano français

 

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra-Comique

 

Elle y débuta le 08 décembre 1935 dans la Bohème (Mimi)

 

 

 

 

 

Lise Brugel de l'Opéra-Comique chante à Bruxelles.

 

Parmi les cantatrices qui s'en vont affirmer en province et à l'étranger le bon renom du théâtre lyrique de Paris, il nous a paru intéressant de signaler la remarquable activité et les nombreux succès de Mlle Lise Brugel, de l'Opéra-Comique.

 

Douée d'une voix pure et cultivée et d'un charmant visage, et de rares dons de comédienne, Mlle Lise Brugel, dont les études musicales furent aussi solides qu'étendues, s'est fait une belle réputation dans ses interprétations des rôles de « Manon », de « Thaïs », de Marguerite dans Faust, de Juliette dans Roméo et Juliette, de Mimi dans la Vie de bohème, d'Antonia dans les Contes d'Hoffmann, de « la Traviata », et d'Eunice dans Quo vadis.

 

Après avoir joué aux côtés de Giuseppe Lugo la Vie de bohème, à l'Opéra-Comique il y a environ un an, et avoir fait des émissions très réussies à Radio-Paris et aux P. T. T., Lise Brugel partit pour l'Opéra de Nice où elle se fit applaudir toute la saison dans le répertoire classique et où elle créa Pygmalion, de Rameau. Cette œuvre luxueusement montée ouvrit des aperçus nouveaux sur ses dons artistiques, puisqu'elle y dansa, pour les besoins du rôle, sur les airs de la « Sarabande », du « Tambourin », du « Rondeau » et de la « Contredanse ».

 

En 1937, Lise Brugel fit la réouverture du Théâtre Royal de la Monnaie dans « Manon », alors qu'elle s'était déjà assuré la faveur du public belge quelques mois auparavant en interprétant « Thaïs », sur cette même scène.

 

En nous félicitant de voir notre art lyrique si bien représenté à l'étranger, souhaitons cependant qu'il noue sera donné de la voir plus souvent à l'Opéra-Comique de Paris.

 

(Ce soir, 02 janvier 1938)

 

 

 

 

Lise Brugel (Madame Récamier) dans Madame Récamier de Charles Pons lors de la reprise à l'Opéra de Nice le 16 février 1935

 

 

 

Encylopédie