Maria CALLAS

 

 

 

Maria Sophie Cecilia CALOGEROPOULOS dite Maria CALLAS-MENEGHINI puis Maria CALLAS

 

soprano grec

(New York, Etats-Unis, 02 décembre 1923 – Paris 16e, 16 septembre 1977*), incinérée au Père-Lachaise.

 

Epouse à Vérone, Italie, le 21 avril 1949 (divorce en octobre 1959) Giovanni Battista MENEGHINI (Vérone, 11 janvier 1896 – Desenzano del Garda, Lombardie, Italie, 21 janvier 1981), industriel italien.

 

 

Elle étudie avec Elvira de Hidalgo à Athènes, où elle débute à quinze ans dans Cavalleria rusticana, mais ne s'imposera qu'en 1947 à Vérone. Rendue célèbre pour avoir su chanter alternativement Wagner et Bellini, elle paraît en Amérique du Sud, à la Scala (1950), à Londres et enfin au Metropolitan de New York ; elle est sacrée dès lors comme la plus grande vedette lyrique internationale (1956). Elle chanta peu à Paris (Opéra, 1958, 1963 et 1964) et au Théâtre des Champs-Elysées (05 juin 1963). Aprement discutée, l'artiste a su renouer avec la tradition du bel canto et mettre sa virtuosité au service de l'expression dramatique, répondant ainsi à l'évolution de l'esthétique moderne. Son tempérament exceptionnel trouve son plein emploi dans des opéras tels que Norma, la Traviata, Tosca ou la Gioconda.

Elle est décédée dans son appartement parisien, où elle s'était retirée, 36 avenue Georges-Mandel à Paris 16e.

 

 

 

la Callas (revue l'Opéra de Paris, 1964)

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra de Paris

 

Elle y débuta lors d'un Gala le 19 décembre 1958 où elle chante l'acte II de Tosca (Floria Tosca) avec Albert Lance et Tito Gobbi, sous la direction de George Sebastian.

 

Elle y revint du 22 mai au 24 juin 1964 pour huit représentations de Norma (Norma) dans la mise en scène de Franco Zeffirelli. En 1965 elle interpréta neuf fois Tosca (Floria Tosca) avec Renato Cioni (Mario Cavaradossi) et Tito Gobbi (Scarpia) les 19, 22, 26 février sous la direction de Georges Prêtre, et 01, 03, 05, 08, 10 et 13 mars sous la direction de Nicola Rescigno*. Puis, toujours en 1965, elle donna cinq représentations de Norma (Norma), devant abandonner la dernière au second acte, le 29 mai.

 

* Du 19 février au 13 mars 1965, Maria Callas fut l'interprète de Tosca au Théâtre National de l'Opéra dans la mise en scène de Franco Zeffirelli.

Ses partenaires étaient M. Tito Gobbi dans le rôle de Scarpia et M. Renato Cioni dans celui de Mario Cavaradossi. La distribution était complétée par des artistes de la Réunion des Théâtres Lyriques Nationaux : M. Robert Geay, Angelotti, M. Jean-Christophe Benoît, le Sacristain, M. Louis Rialland, Spoletta.

Pour ces huit représentations exceptionnelles dont le succès fut considérable, M. Georges Prêtre, puis M. Nicola Rescigno conduisirent l'orchestre du Théâtre National de l'Opéra.

(revue l'Opéra de Paris n°23, 1er trimestre 1965)

 

=> Maria Callas dans Norma à l'Opéra de Paris

 

 

 

 

 

Maria Callas (Norma) dans Norma à l'Opéra de Paris en 1964

 

 

 

 

Maria Callas (Norma) et Franco Corelli (Pollione) dans Norma à l'Opéra de Paris en 1964

 

 

 

 

Maria Callas (Norma) et Fiorenza Cossotto (Adalgisa) dans Norma à l'Opéra de Paris en 1964

 

 

 

 

Maria Callas : le triomphe de la musique.

 

L’art de Maria Callas constitue, sans doute, un des phénomènes étonnants de notre époque.

 

La caractéristique essentielle de cet art inouï nous paraît être une intégration de la musique avec l'action telle qu'elle n'a peut-être jamais été réalisée. Exprimer dramatiquement avec des moyens purement musicaux, telle est la réussite unique de Callas. Nous disons bien « musicaux » et non pas « vocaux » car avec elle, le chant cesse d'être éclats de voix pour devenir musique. Un tel accomplissement devrait aller de soi, et pourtant, combien de chanteurs font-ils vraiment de la musique ?

 

Mais le plus étonnant est, sans doute, que cette conception purement musicale de l'opéra paie aussi sur le plan dramatique. On parle souvent du talent d'actrice de Callas, alors qu'en fait, il ne s'agit que de la transposition de son talent musical. Avec elle, la partition trouve son sens véritable et une simple vocalise que l'on était habitué à considérer comme un ornement prend soudain une signification expressive qui renforce le dramatique de l'action.

 

Mais, bien sûr, la compréhension d'un art aussi raffiné exige un peu plus de la part du public que le chanteur uniquement soucieux de produire de beaux sons. Aimer Callas, c'est un peu la marque de la sensibilité artistique et d'un goût musical aiguisé.

 

(Jacques Bourgeois, revue l'Opéra de Paris n°23, 1er trimestre 1965)

 

 

 

 

Maria Callas (Floria Tosca) et Renato Cioni (Mario Cavaradossi) dans l'acte I de Tosca à l'Opéra de Paris en février/mars 1965

 

 

 

Maria Callas (Floria Tosca) et Tito Gobbi (Scarpia) dans l'acte II de Tosca à l'Opéra de Paris en février/mars 1965

 

 

 

Renato Cioni (Mario Cavaradossi) dans l'acte III de Tosca à l'Opéra de Paris en février/mars 1965

 

 

 

Renato Cioni (Mario Cavaradossi), Maria Callas (Floria Tosca) dans Tosca lors des représentations à l'Opéra de Paris en février et mars 1965

 

 

 

Tito Gobbi (Scarpia) et Maria Callas (Floria Tosca) dans Tosca lors des représentations à l'Opéra de Paris en février et mars 1965

 

 

 

Renato Cioni (Mario Cavaradossi), Maria Callas (Floria Tosca) et Tito Gobbi (Scarpia) dans Tosca lors des représentations à l'Opéra de Paris en février et mars 1965

 

 

 

publicité de 1965

 

 

 

 

 

Arrivée de Maria Callas de Paris

17 décembre 1958 (vidéo muette)

 

 

 

Départ de Maria Callas de Paris

21 décembre 1958 (vidéo muette)

 

 

 

Acte II de Tosca de Puccini

Maria Callas (Floria Tosca), Tito Gobbi (Scarpia), Renato Cioni (Mario Cavaradossi)

Covent Garden de Londres, 09 février 1964

 

 

 

Reportage sur Maria Callas dans Norma de Bellini à l'Opéra de Paris, avec interviews de Georges Auric (administrateur de la RTLN), Franco Zeffirelli, Emmanuel Bondeville (directeur de l'Opéra) et Georges Prêtre

21 mai 1964

 

 

 

Interview de Maria Callas par Bernard Gavoty

18 mai 1965

 

 

 

extrait de l'acte I de Tosca de Puccini

Maria Callas (Floria Tosca) et Renato Cioni (Mario Cavaradossi)

Orchestre de l'Opéra de Paris dir Nicola Rescigno

enr en public à l'Opéra de Paris, 03 mars 1965

 

 

 

fin de l'acte II de Tosca de Puccini

Maria Callas (Floria Tosca) et Tito Gobbi (Scarpia)

Orchestre de l'Opéra de Paris dir Nicola Rescigno

enr en public à l'Opéra de Paris, 03 mars 1965

 

 

 

extrait de l'acte III de Tosca de Puccini

Maria Callas (Floria Tosca) et Renato Cioni (Mario Cavaradossi)

Orchestre de l'Opéra de Paris dir Nicola Rescigno

enr en public à l'Opéra de Paris, 03 mars 1965

 

 

Voir également les enregistrements du Cid (acte III "Pleurez, mes yeux") et de Manon (acte II "Adieu, notre petite table")

 

 

 

Encylopédie