Pierre CHÉREAU

 

Pierre Chéreau en 1930

 

 

Pierre Marie Augustin dit Pierre CHÉREAU

 

metteur en scène français

(9 bis boulevard de Saumur, Angers 2e, Maine-et-Loire, 05 novembre 1874* – Paris 9e, 06 décembre 1948)

 

Fils d’Augustin Marie Georges CHÉREAU (Nantes, Loire-Atlantique, 29 juillet 1852 ), propriétaire, et de Mathilde Marie Anne JAVELLIER (Nantes, 07 mai 1853 ) [mariés à Nantes, 5e canton, le 25 octobre 1873*].

Epouse à Nantes le 22 avril 1909 Abbie Richardson GOBLE dite Abby RICHARDSON (Newark, New Jersey, Etats-Unis, 18 juin 1885 ), cantatrice.

 

 

Alors qu'il était aux Beaux-Arts, il débuta dans le journalisme. Mais il aimait le théâtre et se fit engager vers 1907 comme régisseur-metteur en scène au théâtre Graslin de Nantes. Pour cette scène il dessina plusieurs maquettes de décors, et s'initia à la mise en scène avec la Reine Fiammette, le Jongleur de Notre-Dame et Aphrodite. En 1909, il était premier régisseur du Grand Théâtre de Genève, en 1910 directeur de la scène de l'Opéra de Nice et, de 1914 à 1918, directeur de la scène à l'Opéra-Comique. Après la Première Guerre mondiale était à la Monnaie de Bruxelles et c'est en 1922 que Jacques Rouché l'appela auprès de lui comme directeur de la scène de l'Opéra de Paris où, jusqu'à sa mort, il assura pratiquement les présentations de tous les spectacles. Parallèlement, il fut professeur de déclamation lyrique (classe d’opéra) au Conservatoire de Paris du 16 novembre 1922 au 01 octobre 1942, date de sa retraite.

 

 

 

 

 

Encylopédie