Paul COLLIN

 

 

 

Paul Adrien François dit Paul COLLIN

 

poète français

(Conches-en-Ouche, Eure, 12 juillet 1843* – Paris 8e, 05 février 1915*)

 

Fils d'Adrien Jacques COLLIN (1794 –) et d'Antoinette Euphrosine LEGENDRE (1806 –).

Epouse Marie Claire GOBLEY (– ap. 1915).

 

 

Licencié en droit, il se fit inscrire au barreau de Paris ; en même temps, il se consacrait aux lettres. Beaucoup de ses vers ont été écrits pour être mis en musique, et il a fait un grand nombre de livrets d'opérettes ou d'opéras. La défense de Paris (1870-1871), à laquelle il prit part au 27e régiment de marche, lui inspira les Grand'gardes, tout au début de sa carrière poétique ; des sonnets publiés vers la même époque par 1' « Artiste » et la « Revue britannique », le firent connaître dans les milieux lettrés. Parmi ses meilleurs ouvrages, nous citerons le volume intitulé Musique de chambre (1868) ; Glas et carillons (1874) ; Judith, drame lyrique, musique de Charles Lefebvre (1879) ; la Fille de Jaïre, oratorio qui, avec la musique de la vicomtesse de Grandval, gagna le prix Rossini (1883) ; les Heures paisibles, où se trouve la meilleure production de son talent poétique (1883) ; Poèmes musicaux (1885) ; Du grave au doux, pensées, rêves et souvenirs (1888) ; Atala, opéra (1892) ; Mes petits concerts (1892) ; Poésies russes (1893) ; Fleurs de givre (1899). Paul Collin a fondé, avec Antonin Guillot de Sainbris, la Société chorale d'amateurs.

En 1911, il habitait 7 place de la Madeleine à Paris 8e, où il est décédé.

 

 

 

 

livrets

 

Agar, scène biblique, musique de Georges Jean Pfeiffer (mars 1875)

Narcisse, idylle antique pour solo et chœur, musique de Jules Massenet (1877) => fiche technique

Judith, drame lyrique en 3 actes, musique de Charles Lefebvre (1879)

l'Enlèvement de Proserpine, scène lyrique pour soli, chœurs et orchestre, musique de Théodore Dubois (1879)

la Ronde des songes, scène fantastique, musique de Clémence de Grandval (1880)

la Fille de Jaïre, scène religieuse, musique de Clémence de Grandval (Conservatoire, 10 février 1881)

l'Etoile, idylle antique, musique d'Henri Maréchal (Paris, Société chorale d'amateurs, 12 mars 1881)

Rébecca, scène biblique pour soli, chœurs et orchestre, musique de César Franck (Paris, Société chorale d'amateurs, 15 mars 1881 ; Opéra de Paris, 25 mai 1918)

la Naissance de Vénus, scène mythologique, musique de Gabriel Fauré (Paris, Société chorale d'amateurs, 08 mars 1883)

Moïna, poème dramatique, musique de Sylvain Dupuis (Liège, novembre 1884)

le Miracle de Naïm, drame sacré, musique de Henri Maréchal (Paris, Société chorale d'amateurs, 27 janvier 1887)

Zaïre, opéra en 3 actes, musique de Charles Lefebvre (Lille, 03 décembre 1887)

Pandore, scène lyrique pour voix de soprano, récitant et chœur, musique de Gabriel Pierné (1888)

Barberine, opéra-comique en 3 actes, avec Lavallée, musique de Georges de Saint-Quentin (Monnaie de Bruxelles, 10 décembre 1891)

Atala, grand opéra en 2 actes, musique de Juliette Folville (Lille, 03 mars 1892)

Hedda, légende scandinave en 3 actes, avec Paul Ferrier, musique de Fernand Le Borne (trad. it. d'A. Galli, Théâtre Lyrique International de Milan, 02 avril 1898)

la Messe du Fantôme, légende pour chant et orchestre, musique de Charles Lefebvre (1898)

Radegonde, cantate, musique de Bernard Crocé-Spinelli (1898)

la Belle au bois dormant, féerie lyrique en 1 prologue et 3 actes, avec Michel Carré fils, musique de Charles Silver (Marseille, novembre 1901)

Tobie, mystère en 4 épisodes, musique de Charles Silver (Marseille, février 1902)

Amica, poème dramatique en 2 actes de Paul Bérel [Paul de Choudens], version rythmique de Paul Collin, musique de Pietro Mascagni (Monte-Carlo, 16 mars 1905)

Don Procopio, opéra bouffe en 2 actes, traduction française de Paul Bérel [Paul de Choudens] et Paul Collin, musique de Georges Bizet (Monte-Carlo, 10 mars 1906)

Acté la Bacchante, musique de P. Flon

Cendrillon, scène féerique pour soprano, contralto et chœurs de femmes, musique de Louis de Maupeou

Christophe Colomb, musique d'Eduard Lassen

Daniel, oratorio en 2 parties, musique de Léon Delahaye

Ewa la folle, légende norvégienne pour soli et chœurs, musique de René de Boisdeffre

la Femme, esquisses musicales, musique de G. de Kerveguen

la Fille d'Hercule, musique de Paul Deschamps

Jeanne d'Arc prisonnière, scène lyrique pour soprano, musique de René de Boisdeffre

Latone, scène lyrique pour soli et chœurs, musique de René de Boisdeffre

Melka, oratorio, musique de Charles Lefebvre

Moïse sauvé des eaux, scène biblique pour soli et chœur, musique de René de Boisdeffre

Deux Chœurs, musique d'Arthur Coquard

Oratorio de Noël, oratorio, traduction française de Paul Collin, musique de Jean-Sébastien Bach

 

mélodies

 

Déception, extrait du recueil Six chansons françaises, musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski (1888)

Eternité, musique de Clémence de Grandval (1883)

Filles d'Afrique (les), chanson mauresque, musique de Gaston Salvayre

J'ai cherché le repos, aubade, musique de Gaston Salvayre

J'aime dans le rayon, musique de Gaston Salvayre

Marchand de marrons (le), musique de Reynaldo Hahn (1899)

Narcisse à la fontaine, musique de Jules Massenet (1877)

Orphelin, musique de Charles Grisart (1881)

Poème d'octobre, recueil de 6 mélodies, musique de Jules Massenet (1876) : 1. Prélude ; 2. Automne ; 3. les Marronniers ; 4. Qu'importe ; 5. Roses d'octobre ; 6. Pareils à des oiseaux

Qu'importe que l'hiver..., extrait du recueil Six chansons françaises, musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski (1888)

Réveil d'amour, musique de Gaston Salvayre

Rondel, extrait du recueil Six chansons françaises, musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski (1888)

Roses d'octobre, musique d'Henri Lutz

Sacrifice d'Isaac (le), mélodie biblique, musique de Jules Mouquet (1902)

Salut Printemps, Salut Aurore, musique d'Hector Salomon

Sérénade, extrait du recueil Six chansons françaises, musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski (1888)

Toi, la beauté, toi la jeunesse, aubade, musique de Gaston Salvayre

Veux-tu ?, musique de Cécile Chaminade

Viens-tu pas ma belle, c'est l'heure, musique de Gaston Salvayre

 

 

 

 

 

 

Encylopédie