Marius CORPAIT

 

 

 

Marius GAUCHON, reconnu CROPAIT à 69001.Lyon le 17 mars 1886, dit Marius puis Mario CORPAIT

 

baryton puis ténor français

(6 rue du Commerce, Lyon 1er, Rhône, 10 décembre 1877* – Puteaux, Seine [auj. Hauts-de-Seine], 25 novembre 1958*)

 

Fils de Sébastien CROPAIT dit Sébastien CORPAIT (Villefranche-sur-Saône, Rhône, 13 octobre 1851*), baryton, et de Clémence GAUCHON (Lyon 2e, 23 décembre 1854* – mars 1928), ouvrière bouillonneuse, mariés à Lyon 1er le 25 mars 1886*.

Epouse à Paris 9e le 06 décembre 1902* Rachel BARBEZANT (Paris 19e, 24 octobre 1883* – Puteaux, 03 octobre 1964) ; parents de Jacqueline CROPAIT dite Jacqueline CORPAIT (Colombes, Seine [auj. Hauts-de-Seine], 07 septembre 1903* – Versailles, Yvelines, 14 mars 1987), qui a obtenu au Conservatoire de Paris une 3e médaille de solfège en 1917 et une 1re médaille en 1918.

 

 

Elève au Conservatoire de Paris de Warot (chant), Isnardon (opéra-comique) et Melchissédec (opéra), il a obtenu en 1904 un 2e accessit de chant et un 1er accessit d'opéra, et en 1905, une 3e médaille de solfège, un 1er accessit de chant et un premier prix d'opéra. Il commença sa carrière comme baryton, puis, devenu ténor, il fut engagé à l'Opéra en janvier 1908. Il chanta ensuite en province, aux Concerts Colonne, à la Gaîté-Lyrique. Le 11 avril 1894, il avait créé Taï-Tsoung d'Emile Guimet à Marseille. Il a été nommé chevalier de la Légion d'honneur le 24 mars 1923 en qualité de sous-lieutenant au 7e escadron du train des équipages militaires.

En 1902, il habitait 32 rue Laffitte à Paris 9e ; en 1903, 11ter rue Humblot à Colombes (Hauts-de-Seine) ; en 1922, 48 rue Fortuny à Paris 17e ; il est décédé en son domicile, 59 quai National à Puteaux (Hauts-de-Seine).

 

 

 

 

Bottin mondain de 1942

 

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra-Comique

 

Il a débuté le 05 mars 1906 dans Mireille (Ourrias).

 

Il a participé à la première le 12 avril 1906 de la version scénique de Marie-Magdeleine (Pierre) de Jules Massenet.

 

Il a chanté la Cabrera (Juan), Madame Butterfly (Commissaire impérial), Manon (Brétigny).

 

 

Sa carrière à l'Opéra de Paris

 

Il a débuté le 13 mars 1908 dans Hippolyte et Aricie (un Parque).

 

Il a chanté en 1909 Samson et Dalila (Samson).

 

 

 

 

Marius Corpait en 1905

 

 

 

[Sébastien Corpait, père de Marius Corpait, au Grand Théâtre de Lyon]

Faust, l'opéra préféré des lyonnais, a été une longue ovation pour Berardi, pour Lamarche, qui faisait sa rentrée, et pour Mlle Jacob, ainsi qu'un succès de bon aloi pour le baryton Corpait (Valentin) qui a obtenu un rappel après le troisième acte.

(l'Impérial, 12 octobre 1884)

 

 

Querelle d'artiste. Une querelle a éclaté avant-hier, à la suite de la représentation de l'Opéra, entre le baryton Noté et le ténor Corpait. Ces deux artistes sortaient ensemble par l'escalier qui donne sur la rue Gluck, lorsqu'après un échange de paroles aigres-douces, ils se jetèrent l'un sur l'autre et échangèrent des coups. M. Corpait a reçu un violent coup de canne au front. Ils ont été séparés par les témoins de la scène et conduits auprès de M. Broussan, directeur de l'Opéra, qui s'est efforcé de les apaiser.

(l'Humanité, 11 avril 1908)

 

Après deux brillantes saisons, à Bordeaux et à Lyon, M. Marius Corpait, l'excellent ténor de l'Opéra, vient de signer un engagement, avec la Gaîté, pour la saison 1911-1912, au cours de laquelle il chantera, notamment, Hérodiade, Paillasse et Ivan le Terrible.

(le Monde artiste, 29 juillet 1911)

 

Vaudeville (le Théâtre-Lyrique). – Remplaçant au pied levé M. Dardani, grippé, le ténor Corpait a accepté de chanter, avant-hier soir, partition en main, le rôle de Faust, dans Mefistofele. L'excellent artiste s'est tiré tout à son honneur de cette tâche délicate, aux côtés des merveilleux protagonistes de la distribution : M. Vanni-Marcoux, Mlles Edith Mason et Brohly.

(l'Homme libre, 08 janvier 1920)

 

 

 

 

 

Discographie

 

N° catalogue N° matrice Date d'enreg. Compositeur Œuvre Extrait Interprètes Accompagnement
PATHE saphir, Paris (90t)
4880   1908 MASSENET (Jules) HéRODIADE "Vision fugitive" (réédité sur 80t n° 155) Marius CORPAIT, baryton de l'Opéra-Comique Orchestre
4881   1908 MEYERBEER (Giacomo) AFRICAINE (L') "Fille des rois" Marius CORPAIT, baryton de l'Opéra-Comique Orchestre
4882   1908 GOUNOD (Charles) PRIèRE Mélodie Marius CORPAIT, baryton de l'Opéra-Comique Orchestre
4883   1908 SAINT-SAëNS (Camille) HENRI VIII "Qui donc commande ?" (réédité sur 80t n° 155) Marius CORPAIT, baryton de l'Opéra-Comique Orchestre
ANKER, Paris
1583   vers 1908 WAGNER (Richard) TANNHäUSER Air Marius CORPAIT, baryton de l'Opéra-Comique Orchestre
  vers 1908 GRéTRY RICHARD CŒUR DE LION Air Marius CORPAIT, baryton de l'Opéra-Comique Orchestre
4882   vers 1908 THOMAS (Ambroise) MIGNON Air Marius CORPAIT, baryton de l'Opéra-Comique Orchestre
4883   vers 1908 MASSé (Victor) PAUL ET VIRGINIE Air Marius CORPAIT, baryton de l'Opéra-Comique Orchestre
ODEON, Paris
X 97213 XP 4535 fin 1909 PUCCINI (Giacomo) TOSCA (LA) "Le ciel luisait d'étoiles" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
X 97201 XP 4540 fin 1909 LEONCAVALLO (Ruggero) PAILLASSE "Pauvre Paillasse" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
X 97266 XP 4548 fin 1909 MASSENET (Jules) WERTHER "J'aurais sur ma poitrine" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
XX 73520 XXP 4577 fin 1909 PUCCINI (Giacomo) BOHèME (LA) "Que cette main est froide" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
X 97283 XP 4603 fin 1909 DENZA SI VOUS L'AVIEZ COMPRIS   Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
X 97306 XP 4625 fin 1909 PLANQUETTE (Robert) RéGIMENT DE SAMBRE-ET-MEUSE (LE)   Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra & Joachim CERDAN Orchestre
X 97255 XP 4627 fin 1909 FAHRBACH CHANTEURS DES BOIS   Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra, Joachim CERDAN & HUBERDEAU Orchestre
X 97214   fin 1909 MASSENET (Jules) MANON "En fermant les yeux" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
X 97278   fin 1909 BIZET (Georges) CARMEN "Celle que vous aimez est ici" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra & Dinh GILLY Orchestre
X 97279   fin 1909 MASCAGNI (Pietro) CAVALLERIA RUSTICANA "O liqueur enchanteresse" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra & Chœurs de l'Opéra Orchestre de l'Opéra
X 97348   fin 1909 MEYERBEER (Giacomo) HUGUENOTS (LES) "Sous le beau ciel" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra & Chœurs de l'Opéra Orchestre de l'Opéra
X 97446   1909/1910 MASSENET (Jules) WERTHER "Pourquoi cette parole amère" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra & Germaine BAILAC Orchestre
X 97465   1909/1910 MASSENET (Jules) WERTHER "N'achevez pas!" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra & Germaine BAILAC Orchestre
X 97659 XP 5059 1910 REYER (Ernest) SIGURD "Esprits, gardiens" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
X 97660 XP 5060 1910 MEYERBEER (Giacomo) HUGUENOTS (LES) "Plus blanche" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra & Chœurs Orchestre
X 97650 XP 5061 1910 MASSENET (Jules) HéRODIADE "Adieu donc, vains objets" Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
X 97731 XP 5191 1911 GOUBLIER (Gustave) ANGELUS DE LA MER (L')   Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
X 97730   1911 MASSENET (Jules) WERTHER Invocation à la Nature Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
X 111106 XP 5458 1911/1912 MATHé SI VOUS N'éTIEZ PAS SI JOLIE   Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
  XP 5459 1911/1912 CHAMINADE (Cécile) RONDE D'AMOUR   Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre
X 111054 XP 5461 1911/1912 HOLMèS (Augusta) NOëL   Marius CORPAIT, ténor de l'Opéra Orchestre

 

 

 

Voir les enregistrements de Werther (acte III "Pourquoi cette parole amère" et "N'achevez pas!")

 

 

 

 

 

 

 

Encylopédie