Maurice DESVALLIÈRES

 

 

 

Maurice Ernest Georges LEFEBVRE DESVALLIÈRES dit Maurice DESVALLIÈRES

 

auteur dramatique français

(Paris 3e, 03 octobre 1857 – Paris 9e, 23 mars 1926*)

 

Fils de Louis Emile LEFEBVRE DESVALLIÈRES (Paris 3e, 13 mai 1822 – 1918) et de Marie Elisa LEGOUVÉ (Paris 2e, 14 janvier 1835 – 06 février 1906) [fille d'Ernest LEGOUVÉ, écrivain], mariés à Paris 2e le 28 mai 1856.

Frère d'Olivier Gabriel Victor Georges LEFEBVRE DESVALLIÈRES dit George DESVALLIÈRES (Paris 2e, 14 mars 1861* Paris 2e, 05 octobre 1950), peintre ; et de Jeanne Elisabeth Georgina DESVALLIÈRES (27 mai 1867   24 juillet 1936) [épouse en 1887 Emile PALADILHE, compositeur].

Epouse Clémentine Amélie dite Lucie BERNAGE, comédienne ( 1919).

 

 

Il fit ses études au lycée Condorcet puis commença son droit qu'il abandonna en 1879 pour le théâtre. Il a fait jouer des comédies, des vaudevilles, des opérettes, où la netteté et la vivacité du dialogue se joignent à l'entente des effets scéniques. Plusieurs de ses pièces, surtout celles en collaboration avec Georges Feydeau et Antony Mars, ont eu un vif succès. Nous citerons entre autres : Prête-moi ta femme (1883) ; Un duel, s'il vous plaît (1885) ; les Fiancés de Loches (1888) ; l'Affaire Edouard (1889) ; le Mariage de Barillon (1890) ; les Douze femmes de Japhet (1890) ; la Demoiselle du téléphone (1891) ; Champignol malgré lui, sa meilleure œuvre (1892) ; l'Hôtel du libre-échange (1894) ; le Truc de Séraphin (1896) ; Mam'zelle Quat'Sous (1897) ; la Vie en voyage (Vaudeville, 1901), cinq actes, avec musique de Gabriel Marie ; Maître Nitouche, trois actes, en collaboration avec Antony Mars, joué aux Nouveautés en 1903 ; l'Age d'or, pièce féerique en quatre actes, écrite avec Georges Feydeau, et représentée aux Variétés en 1905 avec musique de Louis Varney ; le Bonheur d'en face, comédie en deux actes, en collaboration avec Hugues Delorme (théâtre des Deux-Masques, 1906) ; la Chaste Suzanne (1906) ; Soyons parisiens ! (1913).

En 1897, il habitait 28 rue d'Aumale à Paris 9e ; il est décédé en son domicile, 33 rue La Rochefoucauld à Paris 9e.

 

 

 

 

livrets

 

les Douze femmes de Japhet, vaudeville-opérette en 3 actes, avec Antony Mars, musique de Victor Roger (Renaissance, 16 décembre 1890)

la Demoiselle du téléphone, comédie-opérette en 3 actes, avec Antony Mars et André Sylvane, musique de Gaston Serpette (Nouveautés, 02 mai 1891)

Mam'zelle Quat'sous, opéra-comique en 4 actes, avec Antony Mars, musique de Robert Planquette (Gaîté, 15 novembre 1897)

la Vie en voyage, comédie en 5 actes, musique de scène de Gabriel Marie (Vaudeville, 30 septembre 1901)

l'Age d'or, pièce féerique en 3 actes, avec Georges Feydeau, musique de Louis Varney (Variétés, 01 mai 1905)

la Chaste Suzanne, opérette allemande en 3 actes, version française avec Antony Mars, musique de Jean Gilbert (Lyon, 07 février 1913)

 

 

 

 

                   

 

 

 

 

Encylopédie