Renée DORIA

 

 

 

Renée DORIA

 

soprano français

(Perpignan, Pyrénées-Orientales, 13 février 1921 –)

 

Epouse Guy DUMAZERT (1922 2004).

 

 

Après des études musicales très complètes (piano, solfège, harmonie), elle se consacre au chant et se produit en concert dès l'âge de 18 ans. Ses grands débuts ont lieu en 1942 à l'Opéra de Marseille dans le Barbier de Séville (Rosine), un triomphe qui lui vaut de chanter "au pied levé" quelques jours après les Contes d'Hoffmann (Olympia) puis Lakmé, son rôle fétiche, qui marque ses débuts à l'Opéra-Comique le 20 octobre 1946. Elle fait aussitôt apprécier la qualité de sa technique et la sûreté de son aigu, montant aisément jusqu'au contre-fa. Elle interprète également la Traviata (Violetta), les Pêcheurs de perles (Léïla), Manon (Manon), Mignon (Philine), Mireille (Mireille), Rigoletto (Gilda). Elle chante l'Enlèvement au sérail (Constance) à Cannes sous la direction de Reynaldo Hahn, et Don Pasquale (Norina) au Théâtre du Châtelet, où elle eut successivement pour partenaire Luis Mariano, Mario Altéry et Tito Schipa. Elle débute au Palais Garnier le 04 janvier 1947 dans la Flûte enchantée (la Reine de la Nuit). Vanni-Marcoux, maître bienveillant et scrupuleux, l'emmène en Hollande puis en Italie où elle met à son répertoire Faust (Marguerite), Lucia di Lammermoor (Lucia), Roméo et Juliette (Juliette) et les trois rôles de Contes d'Hoffmann qu'elle chantera notamment à Strasbourg, scène où elle a incarné Cosi fan tutte (Fiordiligi), les Noces de Figaro (Suzanne), la Flûte enchantée (Pamina), Hamlet (Ophélie), le Comte Ory (la Comtesse), l'Heure espagnole (Concepcion). Elle a mené une brillante carrière de 30 années, chantant plus de 60 rôles et pratiquant quatre langues. Puis elle s'est consacré à l'enseignement du chant.

"Elève d'artistes fameux tels que Maria Barrientos, Lucien Muratore et Vanni-Marcoux, Renée Doria est une des plus grandes techniciennes actuelles du chant. Vocalisatrice parfaite, cette colorature de grand opéra, la tradition lyrique du XIXe siècle et sa voix de trois octaves lui permettent de maîtriser toutes les embûches semées par les compositeurs de cette époque, de Gounod à Massenet, de Donizetti à Verdi." (RCA, 1966)

 

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra-Comique

 

Elle y débuta le 20 octobre 1946 dans Lakmé (Lakmé).

 

Elle y chanta le Barbier de Séville (Rosine), la Traviata (Violetta), les Pêcheurs de perles (Léïla), Manon (Manon), Mignon (Philine), Mireille (Mireille).

 

 

Sa carrière à l'Opéra de Paris

 

Elle débuta au Palais Garnier le 04 janvier 1947 dans la Flûte enchantée (la Reine de la Nuit).

 

Elle y chanta Rigoletto (Gilda, 1955) ; les Indes galantes (Fatima, puis Hébé, 1955) ; la Traviata (Violetta, 1956) ; le Chevalier à la rose (Sophie, 1957).

 

 

 

 

 

les Contes d'Hoffmann avec Renée Doria (Olympia), diffusés à la Radio (programme national) le vendredi 09 mai 1947 à 20h50

 

 

 

de g. à dr. : André Cluytens, Fanély Revoil, Raymond Amade, Bourvil, Renée Doria, André Pernet, André Philippe et René Lapelletrie, lors de l'enregistrement intégral des Contes d'Hoffmann en mars 1948

 

 

 

Renée Doria dans la Traviata (Violetta)

 

 

 

Renée Doria dans la Traviata (Violetta) à l'Opéra en 1956

 

 

 

de g. à dr. : Jean Giraudeau (Rodolphe), Renée Doria (Violetta) et Jean Borthayre (d'Orbel) dans la Traviata

 

 

 

Renée Doria dans Mireille (Mireille) en 1962

 

 

 

Renée Doria dans le Barbier de Séville (Rosine)

 

 

 

 

 

 

 

Couplets "les Oiseaux dans la charmille"

extrait de l'acte II des Contes d'Hoffmann d'Offenbach

Renée Doria (Olympia), Chœurs et Orchestre de l'Opéra-Comique dir André Cluytens

enr. au Théâtre des Champs-Elysées en mars 1948

 

 

 

Air et chœur "Salut à la France"

extrait de l'acte II de la Fille du régiment de Donizetti

Renée Doria (Marie), Chœurs et Orchestre

enr. 1954

 

 

Air du Rossignol

extrait des Noces de Jeannette de Victor Massé

Renée Doria (Jeannette) et Orchestre dir Jean Allain

enr. 1955

 

 

le Barbier de Séville de Rossini [version française de Castil-Blaze]

Renée Doria (Rosine), Marguerite Legouhy (Marceline), Carlo Baroni (Almaviva), Jacques Jansen (Figaro), Louis Musy (Bartholo), Xavier Depraz (Basile), Charles Daguerressar (Pédrille), Paul Payen (l'Officier), André Noël (le Notaire), Le Prin (l'Alcade)

Chœurs et Orchestre de l'Opéra-Comique dir. Jean Fournet

enr. en public à l'Opéra-Comique le 19 juin 1955

 

 

 

"On m'appelle Mimi"

extrait de l'acte I de la Bohème de Puccini [version française de Paul Ferrier]

Renée Doria (Mimi) et Orchestre Symphonique dir Erasmo Ghiglia

enr. 1960

 

 

 

Air et chœur "O Dieu Brahma"

extrait de l'acte I des Pêcheurs de perles de Bizet

Renée Doria (Léïla), Alain Vanzo (Nadir), Chœurs et Orchestre dir Jésus Etcheverry

enr. 1961

 

 

 

Air "C'est, des contrebandiers"

extrait de l'acte III de Carmen de Bizet

Renée Doria (Micaëla) et Orchestre Symphonique dir Erasmo Ghiglia

enr. 1961

 

Voir également les enregistrements de Sapho (acte IV "la Séduction") et Thaïs (acte II "Scène du Miroir" et III "Duo de la Source").

 

 

 

 

Encylopédie