André DOUSSET

 

 

 

André DOUSSET

 

baryton français

(rue Saint-Victor, Montluçon, Allier, 19 juillet 1880* –)

 

Fils de Frédéric DOUSSET (Domérat, Allier, 17 août 1850 ), machiniste, et de Catherine PERTHON (Montluçon, 27 janvier 1857 –).

Frère d'Emile François DOUSSET (Montluçon, 19 février 1883 – Paris, 29 avril 1961), homme de lettres.

Epouse à Paris 18e le 15 octobre 1907* (divorce le 30 septembre 1919) Jeanne Emilie KERN (Paris 18e, 28 mai 1884* – Paris 15e, 06 mars 1967), artiste dramatique [épouse 2. à Paris 16e le 31 mars 1920 Robert René DEGALLE].

 

 

Elève au Conservatoire de Paris, il y obtint en 1907 un 2e accessit d'opéra-comique. Il a débuté la même année à la Salle Favart, puis il a chanté également au théâtre de la Gaîté.

En 1907, il habitait 10 rue Rougemont à Paris 9e.

 

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra-Comique

 

Il y a débuté le 06 septembre 1907 dans Louise (le Poète).

 

Il y a créé le 26 février 1908 la Habanera (2e Compère, un Fiancé aragonais) de Raoul Laparra.

 

Il y a participé à la première le 22 mai 1908 de Snégourotchka (l'Esprit des bois) de Rimski-Korsakov.

 

Il y a été affiché dans la Basoche (Guillot) ; la Bohème (Saint-Phar) ; Carmen (le Rémendado, Lillas-Pastia) ; Cendrillon (Surintendant des plaisirs) ; la Flûte enchantée (un esclave, Bambalado) ; Lakmé (Hadji) ; Madame Butterfly (Commissaire impérial), Manon (le Portier) ; Mignon (Laërte, Antonio) ; la Tosca (Sciarrone) ; la Traviata (le Vicomte, un Domestique).

 

 

 

 

 

De Montluçon, notre correspondant nous écrit :

« Il y a quelques mois, à l'occasion de l'inauguration du Théâtre Municipal, nous fêtions, dans le Voleur, une de nos plus jolies compatriotes, Mme Gabrielle Robinne, de la Comédie-Française. Nous allons, maintenant, donner la consécration locale à la gloire artistique d'un autre enfant de Montluçon, M. André Dousset, l'aimable comédien-chanteur de l'Opéra-Comique et du Théâtre-Lyrique municipal de la Gaîté.

Nous organisons un gala le 3 juillet prochain. M. André Dousset, entouré de plusieurs de ses camarades de l'Opéra-Comique, y interprétera un des premiers rôles de Mignon. Les chœurs et l'orchestre seront fournis par notre deuxième scène lyrique. »

(le Figaro, 21 juin 1914)

 

De Montluçon, notre correspondant nous écrit :

« Le gala organisé au théâtre municipal de Montluçon, pour fêter notre distingué compatriote, M. André Dousset, de l'Opéra-Comique, a eu lieu vendredi dernier. Au programme : Mignon, qui fut merveilleusement interprétée par Mme Billa-Azéma (Mignon), Mlle Guionie (Philine), MM. Gilly (Wilhelm Meister), Azéma (Lothario) et Dousset (Laërte), tous de la salle Favart. Les chœurs et l'orchestre appartenaient également à l'Opéra-Comique.

Une seconde représentation donnée samedi a obtenu, comme la première, le plus vif succès, et les Montluçonnais ont fait à M. Dousset et à ses camarades un accueil enthousiaste. »

(le Figaro, 06 juillet 1914)

 

 

 

 

 

 

Encylopédie