Maurice DRACK

 

 

Auguste Alfred POITEVIN dit Maurice DRACK

 

auteur dramatique français

(Paris 10e, 19 octobre 1834 – Paris 9e, 17 février 1897*), enterré au Père-Lachaise (42e division).

 

Fils de Prosper POITEVIN et de Véronique Mélanie MARTINEAU.

 

 

Élève de l'École des Chartes. Il a fait représenter au théâtre : l'Occasion, comédie-proverbe en 1 acte (Blois, 1863) ; la Bouche du Diable, drame en 5 actes, avec Santon (Beaumarchais, 20 mars 1875) ; Cromwell, drame en 5 actes, avec V. Séjour (Châtelet, 24 avril 1875) ; la P’tiote, drame en 3 actes (Château-d'Eau, 23 octobre 1879) ; la Roche aux Mouettes, drame en 5 actes, avec Santon (Château-d'Eau, 25 mars 1880) ; la San-Félice, drame en 5 actes, d'après Dumas (Château-d'Eau, 11 novembre 1881) ; le Scandale de la rue Frochot, vaudeville en 1 acte (Menus-Plaisirs, 13 janvier 1883) ; Myrtille, opéra-comique en 3 actes, avec Erckmann-Chatrian, musique de Lacôme (Gaîté, 27 mars 1885) ; Pour la Patrie, adaptation, opéra en 4 actes, musique de Verdi (Corbeil, 3 novembre 1889) ; les Millions de Joséphine, drame en 5 actes, avec Santon (Bouffes-du-Nord, 24 décembre 1892) ; la Chrysalide, comédie en 1 acte (Gymnase, 28 septembre 1893) ; les Ruffians de Paris, drame en 6 actes (Ambigu, 24 décembre 1894). En préparation en 1897 : Diane de Saint-Luc, drame historique en 5 actes. Maurice Drack a publié plusieurs romans ; il a collaboré à divers journaux, notamment à la Lanterne, comme critique dramatique. Il a publié en 1889 un recueil de pièces : Théâtre de la Foire.

En 1897, il habitait 46 rue de La Rochefoucauld à Paris 9e, où il est décédé, célibataire.

 

 

 

 

livrets

 

Myrtille, opéra-comique en 3 actes, avec Erckmann-Chatrian, musique de Lacôme (Gaîté, 27 mars 1885)

Pour la Patrie, adaptation, opéra en 4 actes, musique de Verdi (Corbeil, 03 novembre 1889)

 

 

 

 

 

 

Encylopédie