Georges DUVAL

 

 

 

Joseph Georges dit Georges DUVAL

 

publiciste et auteur dramatique français

(Paris 2e, 02 février 1847 – Paris 16e, 23 septembre 1919*)

 

Fils d'Auguste Alfred DUVAL et de Louise Ernestine LESENNE.

Epouse Marie Eugénie OPPENHEINIER (– av .1919).

 

 

Après de brillantes études scientifiques, il fut reçu à l'Ecole navale en 1863 et déclaré admissible à l’Ecole polytechnique en 1866. Il collabora à un grand nombre de journaux, et se montra auteur dramatique et romancier fécond. On lui doit, entre autres : Madame Mascarille, comédie en un acte et en vers (théâtre Cluny, 1874) ; le Tour du monde en 80 minutes, revue en trois actes (1875) ; Aux quatre coins, comédie en un acte (Opéra-Bouffe, 1876) ; Artistes et cabotins (1878) ; Histoire de la littérature révolutionnaire (1879) ; la Morte galante, roman (1880) ; les Petites Abraham (1880) ; Voltaire chez Houdon, comédie en un acte et en vers (1880) ; Vauluisant et Bouleau (1881) ; un Amour sous la Révolution (1881) ; le Miracle de l'abbé Dulac (1882) ; le Premier Amant (1883) ; Vieille histoire (1884) ; les Orphelins d'Amsterdam (1884) ; le Carnaval parisien (1884-1889) ; Laurette (1885) ; l'Homme à la plume noire (1886) ; un Coup de fusil (1886) ; Paris qui rit (1886) ; le Tonnelier (1887) ; Mai 1871 ; une Virginité (1887) ; Coquin de printemps !, vaudeville en trois actes avec Adolphe Jaime (1888) ; Véronique, opérette (musique d'André Messager, 1898). Chez l’éditeur Tresse, Georges Duval avait fait paraître Terpsichore, petit guide à l’usage des amateurs de ballets, signé « un abonné de l’Opéra », avec une préface de Rita Sangalli (1 vol. in-18).

On lui doit encore les pièces suivantes : les Colères du Fleuve, à-propos en vers ; le Petit Bleu, comédie en un acte ; la Bagasse, comédie en trois actes ; le Hanneton d'Héloïse, vaudeville en quatre actes ; la Pie au nid, comédie-vaudeville en trois actes ; Adieu Cocotte !, comédie en trois actes ; le Remplaçant, comédie en trois actes ; le Voyage autour du Code, comédie en trois actes ; le Coup de Fouet, comédie en trois actes.

En 1897, il habitait 42 rue de Bruxelles à Paris 9e ; en 1905, 10 rue Lavoisier à Paris 8e ; il est décédé en son domicile, 104 rue de la Tour à Paris 16e.

 

 

 

 

livrets

 

les Voltigeurs de la 32e, opéra-comique en 3 actes, avec Edmond Gondinet, musique de Robert Planquette (Renaissance, 07 janvier 1880)

Faublas, opéra-comique en 3 actes, livret anonyme [Edouard Cadol et Georges Duval], musique de François Luigini (théâtre Cluny, 25 octobre 1881)

l'Education d'Achille, opéra-comique en 1 acte, musique de Pauline Thys (Nantes, mars 1884)

Mam'zelle Crénom, opérette en 3 actes, avec Adolphe Jaime, musique de Léon Vasseur (Bouffes-Parisiens, 19 janvier 1888)

le Mariage avant la lettre, opéra-comique en 3 actes, avec Adolphe Jaime, musique d'Olivier Métra (Bouffes-Parisiens, 05 décembre 1888)

la Tentation de Saint Antoine, ballet en 2 actes, avec Adolphe Jaime et Balbiani, musique de Georges Auvray (Eden-Théâtre, 07 février 1891)

Tout-Paris, vaudeville en 5 actes et 12 tableaux, musique de Louis Ganne (Châtelet, 16 juin 1891)

Mignonnette, vaudeville-opérette en 3 actes, musique de Georges Street (Nouveautés, 03 octobre 1896)

les P'tites Michu, opérette en 3 actes, avec Albert Vanloo, musique d'André Messager (Bouffes-Parisiens, 16 novembre 1897) => fiche technique

Véronique, opérette en 3 actes, avec Albert Vanloo, musique d'André Messager (Bouffes-Parisiens, 10 décembre 1898 ; Opéra-Comique, 07 février 1925) => fiche technique

la Belle au bois dormant, opérette en 3 actes, avec Albert Vanloo, musique de Charles Lecocq (Bouffes-Parisiens, 19 février 1900)

les Dragons de l'Impératrice, opéra-comique en 3 actes, avec Albert Vanloo, musique d'André Messager (Variétés, 13 février 1905) => fiche technique

Mademoiselle Nom d'une pipe !, opéra-comique en 3 actes, musique de Charles Cuvillier (Palais-Royal, 1918)

 

 

 

 

 

Georges Duval à touché à tous les genres : chroniqueur de talent, il a disséminé son esprit dans tous les grands journaux ; romancier en vogue, on lui doit plus de cinquante romans qui ont eu le même succès en librairie qu'en feuilleton ; historien de la Révolution, du premier Empire et du troisième, il est encore le traducteur des œuvres de Sheridan et de Bulwer-Lytton. Georges Duval est critique d'art, bibliographe, etc... Pendant dix ans nous l'avons connu homme politique. Et, entre temps, il a fait représenter plus de trente pièces, parmi lesquelles les unes eurent de retentissants succès comme les Voltigeurs et Mam'zelle Crénom, d'autres sont demeurées classiques dans leur genre, comme Coquin de Printemps.

(le Photo-Programme, 1895)

 

 

 

 

 

 

Encylopédie