Vincent FOSSE

 

 

 

 

Joseph Vincent dit Vincent FOSSE

 

compositeur français

(Laudun-l'Ardoise, Gard, 24 septembre 1855 )

 

Fils d’Antoine Vincent FOSSE et d’Emilie RAVEL, cultivateurs.

Epouse à Marseille, Bouches-du-Rhône, le 08 juin 1875* Marie Françoise RICHARD (Toulouse, Haute-Garonne, 09 avril 1860* ).

Parents de Georges Vincent Emmanuel FOSSE (Marseille, 14 décembre 1875* 1948), professeur de musique [épouse à Marseille le 06 janvier 1900* (divorce le 30 mai 1923) Madeleine Palmyre LAUGIER (Marseille, 31 octobre 1874 )], et de Paul Laurent Joachim FOSSE (Marseille, 20 mars 1885* 1959), chef d’orchestre [Au Conservatoire de Paris, il obtint un 2e accessit de cor en 1909 ; chef d’orchestre du Gaumont-Palace, il dirigea l’orchestre de l’Opéra à l'occasion d'un Gala, le 14 octobre 1926, en créant la Locomotion à travers les âges de Jean Nouguès] [épouse à Paris 17e le 20 avril 1915 Marie-Thérèse RENAUD].

 

 

Compositeur, il fut également professeur de piano et directeur de la Lyre Phocéenne de Marseille, une des premières sociétés chorales, créée en 1821.

 

 

 

 

œuvres lyriques

 

Sabalkazin, opéra-comique, livret de Saint-Pol-Roux (faubourg de Saint-Henri, Marseille, 1887 ; Marseille, 1898)

la Croisade jaune, opéra-comique inachevé, livret de Saint-Pol-Roux (1888) => partition

Maître Hypotheck, opéra-comique en 1 acte, livret de Marius Cognat (pensionnat Saint-Charles, Marseille, 08 février 1891)

Jeanne d’Arc, drame national patriotique et religieux en 5 actes, livret de l’abbé J.-M. Arnaud (vers 1905)

Cantate pour le centenaire de « la Lyre Phocéenne », paroles de Saint-Pol-Roux (faubourg de Saint-Henri, Marseille, 14 août 1921)

Nausicas, caprice-ballet (1927)

le Diable rouge, opéra-comique en 2 actes, livret de Marius Cognat

le Doge, opéra-comique inachevé

Pierrot jardinier, pièce en 3 actes, livret d’Eugène Graverol

 

mélodies

 

Aux morts restés là-haut !, mélodie, poésie de Pauline Plan, dédié à D. Figarella de l’Opéra de Marseille (1916) => partition

Aveugle (l’), chœur à 4 voix d’hommes, poésie de M. Galerne (1912)

Bottine (la), chansonnette, paroles de Marius Cognat (1887)

Branche de mai (la), simple histoire, paroles de Jean-Baptiste Clément (1885)

Chanson de grand-père, mélodie, poésie de Victor Hugo (1885)

Dans la plaine, chœur à 4 voix, paroles d’A. Mourgand (1909)

Dans le chemin de la vertu !, chansonnette, paroles de Marius Cognat (1887)

Départ des beyers (le), chœur à voix inégales, paroles de Vincent Fosse (1911)

Divorcé (le), chansonnette, paroles de M. Tegnat (1887)

En suivant la retraite !, chansonnette, paroles de Marius Cognat (1887)

Gréssons notre nid ou la Mésange à longue queue, idylle, paroles d’André Theuriet (1896)

Gué (le), mélodie, poésie d’Edouard Pailleron (1886)

Hymne d’avril, chœur à 4 voix d’hommes, paroles de G. L’Huillier (1910)

Illusion (l’), chœur à 4 voix d’hommes, poésie de G. L’Huillier (1908)

Leçon de chant (la), chanson, paroles de Marius Cognat (1887)

Ma voix t’appelle !, sérénade, paroles de F. Canetto (1885)

Olivier de Provence (l’), chanson, paroles de Marius Cognat (1886)

Petit mendiant (le), scène chorale à 4 voix d’hommes, paroles de Vincent Fosse (1910)

Poète amoureux (le), paroles de F. Canetto (1885)

Retour (le), chœur à 4 voix d’hommes, poésie d’Alfred de Musset

Vent (le), poésie de Vincent Fosse (1911)

Vin et l’amour (le), chanson, paroles de Marius Cognat (1886)

Vision !, mélodie (1885)

Voix du Nord (les), chœur à 4 voix d’hommes, paroles d’A. Gérard (1913)

 

 

 

 

 

 

 

Encylopédie