Auguste GERMAIN

 

 

 

François Auguste Germain dit Auguste GERMAIN

 

chroniqueur, romancier et auteur dramatique français

(34 rue Neuve des Petits-Champs, Paris 2e, 22 janvier 1862* Paris 9e, 13 décembre 1915*)

 

Fils de parents non dénommés, déclaré sous ses seuls prénoms à l'état civil par la sage-femme.

Epouse à Paris 9e le 07 décembre 1899* Amélie JIGUÉ (Paris, 12 septembre 1874 –).

 

 

Il débuta dans le journalisme, et rédigea pendant trente ans la gazette théâtrale à l'Écho de Paris sous la signature CAPITAINE FRACASSE. Outre ses chroniques, pleines d’observation et d’humour, il a écrit des romans de mœurs contemporaines, dont les meilleurs sont : Famille, scènes de la vie parisienne (1894) ; Théâtreuses (1895) ; En fête (1898) ; Polichinelles (1898) ; les Etoiles (1900) ; Dame patronnesse (1907). Il a donné des pièces d’une ironie sans amertume, parmi lesquelles : Famille (1894), comédie tirée de son roman, et dont le succès a été très grand ; Volte-face (1895) ; l'Etranger (1897) ; Nuit d'été (1899) ; l'Amour pleure et rit (1899) ; la Paix du foyer (1900) ; sans parler de nombreuses piécettes en un acte, pour la plupart en collaboration avec Robert Trébor.

En 1897, il habitait 1 rue de Provence à Paris 9e ; en 1899, 21 rue Drouot à Paris 9e ; il est décédé en son domicile, 45 rue du Faubourg-Montmartre à Paris 9e.

 

 

 

 

livrets

 

Paris-Turf, ballet en 1 acte avec Mariquita et d'Harcourt (Folies-Bergère, 03 mai 1890)

Phryné, ballet en 3 actes, musique de Louis Ganne (Casino de Royan, 1896)

Cythère, ballet, musique de Louis Ganne (1900)

Paris-Cascades, ballet en 1 acte, musique de Louis Varney (Olympia, 03 mars 1901)

Madame la Présidente, opérette en 3 actes, avec Paul Ferrier, musique d’Edmond Diet (Enghien, 12 juin 1902 ; Bouffes-Parisiens, 08 septembre 1902)

le Cadet de Navarre, opéra-comique en 3 actes, avec Léon Rabbe, musique de Marius Lambert (Bruxelles, 31 mai 1906)

Fumée d’opium, ballet-pantomime en 5 tableaux, avec Robert Trébor, musique de Léo Pouget (1908)

 

 

 

 

 

Encylopédie