Philippe GILLE

 

 

 

Philippe François Emile dit Philippe GILLE

 

auteur dramatique, critique d'art et littérateur français

(Paris 3e, 18 décembre 1830 Paris 17e, 19 mars 1901*)

 

Fils de Louis François GILLE (– av. 1883), et de Marie Adélaïde BIDAUT (Saint-Chéron, Seine-et-Oise [auj. Essonne], 1801 – Paris 17e, 04 mai 1883*).

Epouse à Paris 9e le 07 août 1871* Zoé Jeanne Marie MASSÉ (Paris 1er, 11 janvier 1848 – Paris 17e, 62 rue Jouffroy, 28 mai 1910*) [fille aînée de Victor MASSÉ, compositeur, et de Zélie Zoé MAYER].

Parents de René Victor Léo GILLE (Paris 17e, 25 avril 1884* – Paris 17e, 16 décembre 1964), pianiste.

 

 

Il étudia la sculpture, le droit, fut employé aux bureaux de la Ville, écrivit des pièces de théâtre, fut, en 1861, secrétaire du Théâtre-Lyrique, collabora au « Petit Journal », au « Soleil », au « Figaro », où il a écrit des échos signés LE MASQUE DE FER, et, sous son nom, une revue des livres nouveaux. Il a été élu en 1899 membre libre de l'Académie des beaux-arts. Comme auteur dramatique, il a écrit, le plus souvent en collaboration : Vent du soir (1857), musique d'Offenbach ; le Bœuf Apis (1865), musique de Delibes ; les Bergers (1865), musique d'Offenbach ; la Cour du roi Pétaud (1869) ; Garanti dix ans (avec Eugène Labiche, 1874) ; les Prés Saint-Gervais (1874) ; le Docteur Ox (1877) ; les Trente millions de Gladiator (avec Eugène Labiche, 1875) ; les Charbonniers (1877), une de ses meilleures pièces ; Yedda, ballet, musique de Métra (1879) ; Jean de Nivelle (1880), musique de Delibes ; Lakmé, musique de Delibes (1883) ; la Farandole, ballet, musique de Dubois (1883) ; Ma camarade (1883) ; Manon, musique de Massenet (1884) ; Camille (Comédie-Française, 12 mars 1890) ; Kassya (1893), musique de Delibes ; etc. On lui doit aussi un volume de vers : l'Herbier (1887) ; la Bataille littéraire, recueil d'articles du « Figaro » (1889-1893) ; une Promenade à Versailles et aux Trianons (1892) ; Mémoires d'un conscrit de 1808 (1892) ; Causeries sur l'art et les artistes (1894) ; les Mercredis d'un critique (1895) ; Causeries du mercredi (1896) ; Ceux qu'on lit (1898) ; Versailles et les deux Trianons (1898-1900). On lui doit, en 1882, la cantate du Centenaire d'Auber et il fut nommé chevalier de la Légion d'honneur le 28 janvier 1882, jour de l'exécution de cet ouvrage à l'Opéra, puis officier le 29 octobre 1889. [Académie des Beaux-Arts, 22 juillet 1899].

En 1871, il habitait 23 rue Truffaut à Paris 17e ; en 1897, 62 rue Jouffroy à Paris 17e, où il est décédé.

 

 

 

 

livrets

 

Vent du soir ou l'Horrible festin, opérette bouffe en 1 acte, musique de Jacques Offenbach (Bouffes-Parisiens, 16 mai 1857)

Monsieur de Bonne-Etoile, opérette en 1 acte, musique de Léo Delibes (Bouffes-Parisiens, 04 février 1860)

le Carnaval des revues, prologue en 2 actes, avec Eugène Grangé, musique de Jacques Offenbach (Bouffes-Parisiens, 10 février 1860)

les Valets de Gascogne, opérette en 1 acte, musique d'Alfred Dufresne (Théâtre-Lyrique, 02 juin 1860)

Maître Palma, opérette en 1 acte, avec Eugène Furpille, musique de Mlle Rivay (Théâtre-Lyrique, 17 juin 1860)

l'Hôtel de la poste, opérette en 1 acte, musique d'Alfred Dufresne (Bouffes-Parisiens, 15 novembre 1860)

les Deux cadis, opéra bouffe en 1 acte, avec Eugène Furpille, musique d'Ymbert (Théâtre-Lyrique, 08 mars 1861)

la Prêtresse, opérette en 1 acte, musique de Georges Bizet composée en automne 1864 (non représentée)

le Serpent à plumes, opérette bouffe en 1 acte, avec Cham, musique de Léo Delibes (Bouffes-Parisiens, 16 décembre 1864)

le Bœuf Apis, opéra bouffe en 2 actes, avec Eugène Furpille, musique de Léo Delibes (Bouffes-Parisiens, 15 avril 1865)

les Bergers, opéra-comique en 3 actes, avec Hector Crémieux, musique de Jacques Offenbach (Bouffes-Parisiens, 11 décembre 1865)

Tabarin duelliste, opérette en 1 acte, avec Eugène Furpille, musique de Léon Pillaut (Bouffes-Parisiens, 13 avril 1866)

Sacripant, opéra-comique en 2 actes, musique de Jules Duprato (Fantaisies-Parisiennes, 24 septembre 1866)

les Horreurs de la guerre, opéra bouffe en 2 actes, musique de Jules Costé (Théâtre de l'Athénée, 09 décembre 1868) => fiche technique

l'Ecossais de Chatou, opérette en 1 acte, avec Adolphe Jaime, musique de Léo Delibes (Bouffes-Parisiens, 16 janvier 1869)

la Cour du roi Pétaud, opéra bouffe en 3 actes, avec Adolphe Jaime, musique de Léo Delibes (Variétés, 24 avril 1869)

Clarisse Harlowe, opéra-comique en 3 actes, avec Adolphe Jaime, musique de Georges Bizet (1870-1871, inachevé)

la Tour du Chien-Vert, opéra bouffe en 3 actes, musique de Jules Duprato (Folies-Dramatiques, 25 décembre 1871)

Cent mille francs et ma fille, opérette bouffe en 4 actes, avec Adolphe Jaime, musique de Jules Costé (Théâtre des Menus-Plaisirs, 27 avril 1874)

les Prés Saint-Gervais, opéra bouffe en 3 actes, avec Victorien Sardou, musique de Charles Lecocq (Variétés, 14 novembre 1874)

Pierrette et Jacquot, opérette en 1 acte, avec Jules Noriac, musique de Jacques Offenbach (Bouffes-Parisiens, 13 octobre 1876)

le Docteur Ox, opéra bouffe en 3 actes, avec Arnold Mortier, musique de Jacques Offenbach (Variétés, 26 janvier 1877)

les Charbonniers, opérette en 1 acte, musique de Jules Costé (Variétés, 04 avril 1877 ; Opéra, 23 décembre 1880) => fiche technique

Yedda, ballet en 3 actes, avec Arnold Mortier et Louis Mérante, musique d'Olivier Métra (Opéra, 17 janvier 1879)

Jean de Nivelle, opéra-comique en 3 actes, avec Edmond Gondinet, musique de Léo Delibes (Opéra-Comique, 08 mars 1880)

Centenaire d'Auber, cantate, musique de Léo Delibes d'après Auber (Opéra, 29 janvier 1882)

Rip, opéra-comique en 3 actes, avec Henri Meilhac, musique de Robert Planquette (version anglaise de Farnie, Londres, 14 octobre 1882 ; version fr. Folies-Dramatiques, 11 novembre 1884)

Lakmé, opéra en 3 actes, avec Edmond Gondinet, musique de Léo Delibes (Opéra-Comique, 14 avril 1883)

la Farandole, ballet en 3 actes, avec Arnold Mortier, musique de Théodore Dubois (Opéra, 14 décembre 1883)

Manon, opéra-comique en 5 actes, avec Henri Meilhac, musique de Jules Massenet (Opéra-Comique, 19 janvier 1884) => fiche technique

Kassya, drame lyrique en 4 actes, avec Henri Meilhac, musique de Léo Delibes terminée par Jules Massenet (Opéra-Comique, 24 mars 1893)

le Roi l'a dit, opéra-comique en 3 actes, livret d'Edmond Gondinet, réduction en 2 actes de Philippe Gille, musique de Léo Delibes (Opéra-Comique, 23 mars 1898)

 

mélodies

 

Chant de l'almée, musique de Léo Delibes

Norwégiennes (les), chœur pour voix de femmes, musique de Léo Delibes

Pastel, musique de Georges Bizet (1868/1873) => partition

Printemps dernier, musique de Jules Massenet (1884)

Rêverie, musique de Victor Massé

Si vous aimez !, musique de Georges Bizet (1868/1873) => partition

Voyage, musique de Georges Bizet (1868/1873) => partition

 

 

 

 

 

Encylopédie