Julien GODIN

 

 

 

 

Claude Julien dit Julien GODIN

 

acteur français

(Paris, 18 septembre 1808 – 5 rue Mirabeau, Paris 16e, 01 décembre 1889*)

 

Fils de Julien GODIN et de Marguerite TAULOIS.

Epouse à Paris le 29 mars 1836 Marie Louise Aglaé BOULET dite Marie Louise GODIN (Paris 10e, 01 mars 1808 – 12 rue Leuliette, Boulogne-sur-Mer, Pas-de-Calais, 03 juillet 1880*), actrice, fille naturelle d’Anne Jeanne BOULET.

Parents de Marie Victorine dite Marie GODIN, cantatrice ;  et d'Arnaud Henri Jules GODIN (Paris, 15 avril 1842 – mars 1898), violoniste au Théâtre-Lyrique puis à l’Opéra-Comique, il entra ensuite comme second chef d’orchestre à la Gaîté en 1873.

 

 

Deuxième comique à Besançon (1840), puis premier comique à Nancy, Soissons (1845), Théâtre du Cirque (1846-1848), Caen (1849-1850), Saint-Etienne (1851-1852), Madrid (1853-1854), Paris (1855), Théâtre-Lyrique (1856). On le retrouve en 1872 souffleur à la Gaîté. En 1875, âgé de 67 ans, avec 40 ans de théâtre, il obtient la pension de 500 francs de la Société des artistes, vivant tantôt à Paris, tantôt à Boulogne-sur-Mer. Homme doux et bienveillant, honnête et loyal, il s’éteignit à la maison Rossini à l’âge de 81 ans.

– Sa femme Marie Louise GODIN née BOULET, joua les deuxièmes premiers rôles à Besançon (1840), Caen (1850), Saint-Etienne (1851-1852), Madrid (1853-1854), Paris (1855-1856).

– Sa fille Marie GODIN, chanta au Théâtre-Lyrique (1867-1872), puis à la Gaîté (1873-1878), où elle a doublé Anna Judic dans le Roi Carotte.

 

 

 

 

Sa carrière au Théâtre-Lyrique

 

Julien Godin y débuta en 1856.

 

Sa fille Marie Godin y chanta de 1867 à 1872.

 

 

 

 

 

Encylopédie