Henry de GORSSE

 

 

Auguste Joseph Henry dit Henry de GORSSE

 

auteur dramatique français

(Bagnères-de-Luchon, Haute-Garonne, 19 mars 1868* – Paris 17e, 07 mars 1936*)

 

Fils de Louis Etienne Ernest de GORSSE (1839 1912), garde général des forêts, et de Célestine Zoé Louise FABRE (1845 ).

Frère de Bertrand de GORSSE (Bagnères-de-Luchon, 08 avril 1872 – Toulouse, Haute-Garonne, 04 juin 1955), historien [père de Pierre de GORSSE (Toulouse, 01 février 1903 – 16 mai 1984), avocat et historien].

Epouse à Paris 6e le 27 janvier 1903 Emma Félicia Joséphine SAMSON (– av. 1936).

 

 

Il fit ses études au lycée de Toulouse et à Condorcet. Il débuta de bonne heure dans le journalisme par des articles de critique littéraire et dramatique (à la Presse et à la Patrie), mais il ne tarda pas à se tourner vers le théâtre. Dans sa production considérable, nous citerons : l'Auréole, en collaboration avec Jules Chancel (Athénée) ; Madame l'Ordonnance, avec le même collaborateur (Folies-Dramatiques) ; le Nez qui remue (Bouffes-Parisiens) ; Caillette et Monseigneur, jouées l'une et l'autre au Palais-Royal, et le Mari de Loulou, en collaboration avec Maurice Soulié (Nouveautés, 1906). Parmi les cent et quelques autres pièces, revues, opérettes, saynètes, que de Gorsse a fait jouer sur des scènes secondaires, dans les music-halls et cafés-concerts, beaucoup ont eu plus de cent, et plusieurs plus de deux cents représentations. Il fut nommé chevalier (15 janvier 1920), puis officier (09 août 1929) de la Légion d’honneur.

En 1897, il habitait 60 rue de Rome à Paris 8e ; en 1929, 22 rue Henri-Rochefort à Paris 17e, où il est décédé, étant également domicilié 77 allée d'Etigny à Bagnères-de-Luchon.

 

 

 

 

livrets

 

Tonton, opérette en 1 acte, avec Fernand Beissier et Bletry (Eden-Concert, décembre 1894)

le Rajah de Chatou, opérette en 1 acte, avec Fernand Beissier et Jacoutot (Pépinière, 01 mars 1895)

V'là l' métro, revue en 2 actes, avec Adrien Vély (Cigale, 07 novembre 1902)

Paris sans fil, revue en 5 tableaux, avec Georges Nanteuil (Concert des Ambassadeurs, 20 juin 1903)

Cherchez la femme, revue en 2 actes, avec Georges Nanteuil, musique de Léo Pouget (Casino de Paris, 19 décembre 1903)

Sans tambour ni trompette, opérette en 3 actes, avec Pierre Veber, musique d'Henri Casadesus (Folies-Dramatiques, 27 mars 1931)

 

mélodies et chansons

 

Marche du « 75 », avec Victor Darlay, musique de Maurice Depret (1915) => partition

Oiseaux du rêve (les), valse, avec Adrien Vély, musique de Georges Flatteau (1911)

Te souviens-tu du temps d’amour..., musique de Georges Guiraud (vers 1899) => partition

Valse d’hier, avec Froyez, musique de Maurice Depret (1901)

 

 

 

     

 

 

les Oiseaux du rêve

(paroles d'Henry de Gorsse et Adrien Vély, musique de Georges Flatteau)

 

 

Valse d'hier

(paroles d'Henry de Gorsse et Froyez, musique de Maurice Depret)

 

 

 

 

 

 

Encylopédie