Alphonse GRAMET

 

 

 

Florent Aimé Alphonse GRAMET dit Alphonse GRAMET

 

auteur dramatique, compositeur et artiste lyrique français

(Paris 12e, 07 mai 1858 Paris 13e, 13 janvier 1922*)

 

Fils de Laurent Édouard GRAMET et d’Irma Marie GABET ( av. 1892).

Epouse à Paris 17e le 07 avril 1892* Caroline Louise TISSIER (Paris, 13 janvier 1867 ap. 1922), institutrice ; parents d’Édouard Alphonse GRAMET (Courbevoie, Seine [auj. Hauts-de-Seine], 04 février 1893* Alger, 10 janvier 1953), métreur ; et de Gabriel Louis GRAMET (Courbevoie, 19 septembre 1896* Sceaux, Hauts-de-Seine, 18 avril 1975).

 

 

Il est l’auteur de petites opérettes et vaudevilles, dont il jouait et chantait souvent le principal personnage masculin. Parmi ses vaudevilles en un acte, citons : l’Oncle Fricandeau, avec Félix Lebrun, 1889 ; Une migraine pour trois, avec Lebrun et A. Casirola, 1891 ; Triple Alliance, avec Lebrun, Casirola et Oudet, 1892 ; A la recherche d’une branche, avec Lebrun, Oudet et Casirola, 1895 ; le Crime d’Oscar, avec Lebrun et Casirola, 1895 ; Un mariage à la vapeur, avec Duroc, 1895 ; Kérouan le Sorcier, avec Lebrun et Casirola, 1895 ; les Métamorphoses d’Ernest, avec Lebrun et Monteux-Brisac, 1895 ; les Prouesses d’Achille, avec Pajol, 1895 ; les Escapades de Blézinard, 1895 ; Est-ce la mienne ? Est-ce la tienne ?, avec Maador, 1896 ; Une cause célèbre, avec Lebrun et Larsonneur, 1896 ; Ous’ qu’est ma femme, avec Galle et Marnas, 1896 ; Une cocotte à l’entresol, avec Guy de Téramond, 1896 ; le Choix d’un modèle, avec Lebrun, 1896 ; Une femme qui aboie, avec Pajol, 1896 ; Une girouette sur un crâne, avec Lebrun, Oudot et Casirola, 1896 ; les Révélations de Phrasie, avec Lebrun et Casirola, 1896 ; Une sale affaire, avec Lebrun et Casirola, 1896 ; Ma colombe, avec Henry Moreau, 1897 ; Rosso Plumard Ier, avec Cellier, 1897 ; Monsieur Achille, 1898 ; la Famille Nitouche, avec Moreau, 1898 ; le Délégué de Cocardeau, avec Parès, 1898 ; On demande un sujet, 1899 ; les Demoiselles Plumenbog, avec Cellier, 1900 ; Un dragon pour deux, avec Moreau, 1898. On lui doit également la musique et les paroles d’un grand nombre de monologues et de chansonnettes.

En 1897, il habitait 18 rue de Bitsche à Courbevoie ; en 1916, 140 rue Broca à Paris 13e où il est décédé.

 

 

 

 

livrets

 

le Fils de Cagliostro, opérette en 1 acte, avec Félix Lebrun, musique d’A. Casirola (Lille, 18 octobre 1890)

le Châtelain de Brétigny, opéra-comique en 1 acte, avec Félix Lebrun, musique d’A. Casirola (Lille, 21 octobre 1890 ; Paris, Folies-Belleville, 09 mars 1894)

le Sire de Coqsigru, opérette en 1 acte, avec Félix Lebrun, Lemme et Oudet, musique d’A. Casirola (Grenoble, 06 novembre 1895)

le Sapeur et la Cuisinière, opérette en 1 acte, avec Félix Lebrun, musique d’A. Casirola (Bijou-Concert, 19 janvier 1896)

la Fille de la cantinière, opérette en 1 acte, avec Félix Lebrun et Larsonneur, musique d’A. Casirola (Bateaux-Parisiens, 11 juillet 1896)

Aux arrêts !, opérette en 1 acte, avec Félix Lebrun et Larsonneur (non représentée, 1896)

Un petit défaut, opérette en 1 acte, avec Félix Lebrun et Larsonneur (non représentée, 1896)

Un jupon par la fenêtre, vaudeville-opérette en 1 acte, avec Guy de Téramond (Bijou-Concert, avril 1897) => fiche technique

Nos petites chattes, vaudeville-opérette en 1 acte, avec Henry Moreau (Bijou-Concert, 23 avril 1897) => livret

Un cousin d’Afrique, opérette en 1 acte, avec Tinant et Moullet (Bijou-Concert, 25 mars 1898)

Un élève qui va bien, opérette en 1 acte, avec Tinant et Moullet (Bijou-Concert, 16 septembre 1898)

On prend des pensionnaires, opérette en 1 acte, avec Tinant et Moullet (Bijou-Concert, 16 septembre 1898)

le Doigt coupé, opérette en 1 acte, avec Talber (Théâtre de l’Epoque, 30 juin 1899)

Bougnol et Bougnol, vaudeville-opérette, avec Henry Moreau (1909)

 

 

 

 

     

 

 

la Dernière carotte, chanson

(par. Félix Lebrun et Alphonse Gramet - mus. Alphonse Gramet)

 

 

Pégriot et Barboteau, duo comique

(par. et mus. d'Alphonse Gramet)

 

 

 

 

 

 

 

Encylopédie