René HÉRENT

 

 

 

René Jean Baptiste Georges dit René HÉRENT

 

ténor français

(Cambrai, Nord, 16 mai 1897* – Paris, janvier 1966)

 

Fils de François HÉRENT et de Marie Catherine Wilhelmine CARTIGNIES.

Epouse à Cambrai le 07 août 1920 Gilberte Blanche Julie FROMONT.

 

 

Il fit l'essentiel de sa carrière à l'Opéra-Comique. Il participa également à la première de Madame de Pompadour (Joseph Calicot) de Leo Fall [version française d'Albert Willemetz, Max Eddy et Jean Marietti] au Théâtre Marigny le 16 mai 1930, et à la création de Mandrin (Periola) de Joseph Szulc au Théâtre Mogador le 12 décembre 1934.

 

 

 

 

René Hérent, photo P. Apers, 1937

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra-Comique

 

Il y a débuté le 17 août 1918 dans Manon (Guillot de Morfontaine).

 

Il y a créé le 12 janvier 1920 la Rôtisserie de la Reine Pédauque (un Postillon) de Charles Levadé ; le 11 février 1921 Forfaiture (Mr. Dodge) de Camille Erlanger ; le 09 mars 1923 le Hulla (Mouzaffer) de Marcel Samuel-Rousseau ; le 24 décembre 1925 le Joueur de viole (le Nain) de Raoul Laparra ; le 29 novembre 1926 la Tisseuse d'Orties (le Fou) de Gustave Doret ; le 17 décembre 1928 Riquet à la houppe (1er Ministre, Léporellus) de Georges Hüe ; le 15 janvier 1930 le Roi d'Yvetot (Bertrand) de Jacques Ibert ; le 19 mars 1930 George Dandin (Lubin) de Max d'Ollone et le Sicilien (Hali) d'Omer Letorey ; le 19 juin 1937 le Bourgeois de Falaise (Mathieu-Crochet) de Maurice Thiriet ; le 03 février 1938 Esther de Carpentras (Mémucan-Aman) de Darius Milhaud ; le 24 juin 1938 Zadig (Yébor) de Jean Dupérier ; le 25 mai 1939 la Nuit embaumée (Felfel) d'Henri Hirschmann ; le 27 mai 1941 Comme ils s'aiment (Benoît) d'André Lavagne ; le 10 mars 1942 Mon oncle Benjamin (Machecourt) de Francis Bousquet ; le 25 janvier 1944 Amphitryon 38 (Mercure) de Marcel Bertrand ; le 09 mars 1951 Il était un petit navire (Frédéric) de Germaine Tailleferre ; le 07 novembre 1952 Dolorès (un Cul-de-jatte).

 

Il a participé aux premières suivantes : le 04 mars 1920 Masques et bergamasques (Arlequin) de Gabriel Fauré ; le 06 novembre 1922 Gianni Schicchi (Betto) de Giacomo Puccini [version française de Paul Ferrier] ; le 07 octobre 1924 Don Quichotte (un Valet) de Jules Massenet ; le 01 février 1926 l’Enfant et Sortilèges (Vieillard arithmétique, la Rainette) de Maurice Ravel ; le 26 octobre 1928 la Fiancée vendue (Vachek) de Bedrich Smetana [version française de Daniel Muller et Raoul Brunel] ; le 13 novembre 1929 la Pie borgne (Jacques) d'Henri Büsser ; le 25 avril 1932 la Femme nue (Prince de Chabran) d'Henry Février ; le 03 mai 1933 Frasquita (Galipot) de Franz Lehar [version française de Max Eddy et Jean Marietti] ; le 11 mars 1937 le Testament de Tante Caroline (Laguigne) d'Albert Roussel ; le 04 mai 1940 Mesdames de la Halle (Madame Poiretapée) de Jacques Offenbach ; le 10 avril 1941 l'Étoile (Ouf Ier) d'Emmanuel Chabrier ; le 30 avril 1943 Ariane à Naxos (le Maître à danser) de Richard Strauss [version française de Paul Spaak] ; le 13 mars 1953 Ciboulette (le Patron) de Reynaldo Hahn ; le 18 juin 1953 le Libertin (Sellem) d'Igor Stravinsky [version française d'André de Badet].

 

Il a été affiché dans la Basoche (Jehan L'Eveillé) ; la Bohème (Saint-Phar) ; Carmen (le Rémendado) ; le Chemineau (Martin, Thomas) ; les Contes d’Hoffmann (Andrès, Cochenille, Pitichinaccio, Franz) ; la Coupe enchantée (Tobie) ; la Dame blanche (Dickson) ; Falstaff (Bardolphe) ; la Femme à barbe (le Grand Eunuque) ; Gargantua (Pichrocole, Gargamelle) ; la Griffe (Nicolas) ; la Habanéra (2e Compère, un Fiancé) ; l’Heure espagnole (Torquemada) ; le Juif polonais (Docteur Nickel) ; Lakmé (Hadji) ; Louise (le Poète, le Noctambule) ; Madame Butterfly (Goro) ; Télémaque (Styrax) ; Mârouf (un Homme de police) ; le Médecin malgré lui (Sganarelle) ; Mignon (Laerte) ; les Noces de Figaro (Doublemain) ; le Pré-aux-Clercs (Cantarelli) ; Paillasse (Peppe) ; les Rendez-vous bourgeois (Bertrand) ; la Rôtisserie de la Reine Pédauque (la Guéritaude) ; le Sauteriot (Jahn) ; le Sourd (Danières) ; Werther (Schmidt).

 

 

Sa carrière à l'Opéra de Paris

 

Il y a débuté le 17 février 1934 dans l'Heure espagnole (Torquemada).

 

 

 

 

 

René Hérent en 1923

 

 

 

René Hérent en 1934

 

 

 

René Hérent dans l'Etoile (Ouf 1er) en 1941

 

 

 

René Hérent dans la Bohème (Saint-Phar) à l'Opéra-Comique en 1956

 

 

 

Première de la Femme nue d'Henry Février à l'Opéra-Comique.

[...] Il convient d'ajouter que ce drame est interprété par de remarquables artistes, et qui s'efforcent de le rendre vraisemblable et humain au point de nous donner parfois l'illusion que leur jeu est la vie. Mlle Vera Peeters, en premier lieu, est un modèle parfait. Elle est simple, touchante, jamais vulgaire (alors que le drame lui donnerait tant d'occasions de le paraître). Mlle Lucy Perelli est fort à l'aise dans le rôle de la princesse de Chabran ; M. Charles Friant semble un véritable "artiste français" qui a réussi. Quant à M. René Hérent, il a été, avec Mlle Véra Peeters, le grand triomphateur de la journée : il est impossible de donner du prince de Chabran image plus expressive et plus intelligemment composée. Enfin le corps bronzé de Mlle Nyota Inyoka (qui, elle, se montre presque nue dans ses danses) apparaît un trop court moment. M. Lauweryns conduit l'orchestre avec flamme. Tous ont obtenu le plus vif succès personnel.

(René Dumesnil, l'Esprit français, 1932)

 

 

 

 

 

 

 

 

Discographie (78 tours)

 

N° catalogue N° matrice Date d'enregistr. Compositeur Librettiste Œuvre  Extrait Interprètes Accompagnement

 PATHE

X 0648   vers 1927 SMETANA (Bedrich) trad fr Daniel Muller & Raoul Brunel FIANCéE VENDUE (LA) Acte II. Air du Bègue Vachek René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Orchestre
  vers 1927 SMETANA (Bedrich) trad fr Daniel Muller & Raoul Brunel FIANCéE VENDUE (LA) Acte III. Air du Bègue Vachek René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Orchestre
3353   vers 1927 SCHUBERT (Franz)   SéRéNADE   René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique  
  vers 1927 VUILLERMOS   JARDIN D'AMOUR   René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique  
X 3372 N 201.328 vers 1927 CHABRIER (Emmanuel) (a) - PIERNé (Gabriel) b) Edmond Rostand (a) BALLADE DES GROS DINDONS (LA) (a) - ILS éTAIENT TROIS PETITS CHATS BLANCS (b) Chansons René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Godfroy ANDOLFI au piano Grotrian-Steinveg
N 201.329 vers 1927 PIERNé (Gabriel) Jean Richepin TROIS PETITS OISEAUX ! (LES) Chanson René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Godfroy ANDOLFI au piano Grotrian-Steinveg
X 3373   vers 1927 PIERNé (Gabriel) Rosemonde Gérard VILLANELLE DES PETITS CANARDS   René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Godfroy ANDOLFI au piano Grotrian-Steinveg
  vers 1927 PIERNé (Gabriel) Paul Fort PETIT RENTIER (LE) Ballade René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Godfroy ANDOLFI au piano Grotrian-Steinveg
X 3405   vers 1927 MOURGUES (harmonisation d'Aimée)   CORNEMUSEUX D' MARMIGNOL (LE) Vieille chanson populaire du Berry René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique  
  vers 1927 SIVRY (Charles de)   FRANC-COMTOISE (LA) Chanson marche d'après un vieux chant patois René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique  
4357   vers 1930 DESROUSSEAUX (Alexandre) Alexandre Desrousseaux HABIT D' MIN VIEUX GRAND-PèRE (L') Chanson en patois du Nord René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Orchestre
  vers 1930 DESROUSSEAUX (Alexandre) Alexandre Desrousseaux CANCHON DORMOIRE (L') (Dors, min p'tit quinquin) René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique  
PA 447 CPT 1657 29/11/1934 SZULC (Joseph) André Rivoire & Romain Coolus MANDRIN Air de Periola "les Voleurs volés" René HÉRENT, ténor & Chœurs Orchestre du Théâtre Mogador
  1934 SZULC (Joseph) André Rivoire & Romain Coolus MANDRIN Couplets du caissier René HÉRENT, ténor Orchestre du Théâtre Mogador
PD 24 CPT 5613 08/03/1943 CHABRIER (Emmanuel) Eugène Leterrier & Albert Vanloo éTOILE (L') Couplets de Laoula (1) René HÉRENT, ténor & Lucie THELIN, soprano Orchestre de l'Opéra-Comique dir Roger DéSORMIèRE
CPT 5614 08/03/1943 CHABRIER (Emmanuel) Eugène Leterrier & Albert Vanloo éTOILE (L') Couplets de Laoula (2) René HÉRENT, ténor & Lucie THELIN, soprano Orchestre de l'Opéra-Comique dir Roger DéSORMIèRE

 IDEAL

12163   1932 MESSAGER (André) Maurice Hennequin & Albert Willemetz PASSIONNéMENT "Passionnément" René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Orchestre
1932 PARèS (Philippe) & VAN PARYS (Georges) Georges Lignereux & Léopold Marches PETITE DAME DU TRAIN BLEU (LA) "la Tête qu'il faut faire" René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Orchestre
12165   1932 PARèS (Philippe) & VAN PARYS (Georges) Georges Lignereux & Léopold Marches PETITE DAME DU TRAIN BLEU (LA) "l'Attrait du danger" René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Orchestre
1932 PARèS (Philippe) & VAN PARYS (Georges) Georges Lignereux & Léopold Marches PETITE DAME DU TRAIN BLEU (LA) "Une nuit devant soi" René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Orchestre

 CRISTAL

5586   1933 CHRISTINé (Henri) Albert Willemetz PHI-PHI "C'est une gamine charmante" René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Orchestre
1933 CHRISTINé (Henri) Albert Willemetz PHI-PHI Chanson des petits païens René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Orchestre

 LUMEN

33022 XC 44 17/02/1933 COLOMB (André) Théodore Botrel BRUIT DES BERCEAUX (LE) Chanson René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Orchestre GUTTINGUER
XC 46 18/02/1933 LEGAY (Marcel) on Durocher éCOLE BUISSONNIèRE (L') Chanson René HÉRENT, ténor de l'Opéra-Comique Orchestre GUTTINGUER

 

 

 

 

autographe de René Hérent, juin 1952

 

 

 

 

    

 

"le Bruit des berceaux"

chanson (Théodore Botrel / André Colomb)

René Hérent et Orchestre Guttinguer

Lumen 33022, mat. XC 44, enr. le 17 février 1933

 

 

    

 

"le Bruit des berceaux"

chanson (Théodore Botrel / André Colomb)

René Hérent et Orchestre Guttinguer

Lumen 33022, mat. XC 44, enr. le 17 février 1933

 

 

 

le Petit rentier

Ballade (Paul Fort / Gabriel Pierné)

René Hérent et Godfroy Andolfi au piano Grotrian-Steinveg

Pathé X 3373, enr. vers 1927

 

 

 

"les Voleurs volés"

extrait de Mandrin de Joseph Szulc

René Hérent (Periola, créateur), Chœurs, Orchestre du Théâtre Mogador

Pathé PA 447, mat. CPT 1657, enr. le 29 novembre 1934

 

 

 

 

Encylopédie