HEUGEL

 

Henri Heugel [à gauche] et Jules Massenet en 1899

 

 

Jacques dit Jacques Léopold HEUGEL

 

éditeur de musique français

(La Rochelle, Charente-Maritime, 01 mars 1815* – 9 boulevard des Italiens, Paris 2e, 13 novembre 1883*)

 

Fils de Henri HEUGEL (1790 –), musicien au 71e régiment, et de Joséphine MORENO.

Epouse Marie Amélie PÉPION (1812 – 1905) ; parents d'Henri HEUGEL.

 

 

Il créa à Paris, avec le guitariste et compositeur Jean Antoine Meissonnier (13.Marseille, 08 décembre 1783 – 78.Saint-Germain-en-Laye, 1857), qui était professeur de musique comme lui, une maison d’édition (1839) qui prit en 1847 le vocable du journal musical le Ménestrel. Ce journal, fondé en 1833 par G.-H. L'Henry, et qui leur avait été cédé en 1839, eut pour gérants J. Lovy (jusqu’en 1863), J. d’Ortigue (jusqu’en 1866), puis Jacques Léopold Heugel ; il a été successivement interrompu en 1870, repris en 1871, interrompu en 1914, repris en 1918, puis interrompu en 1940. Le 08 août 1870, Jacques Heugel fut nommé chevalier de la Légion d'honneur.

 

 

 

Henry Georges dit Henri HEUGEL

 

éditeur de musique français

(Paris 3e, 03 mai 1844* – Paris 16e, 11 mai 1916*)

 

Fils de Jacques Léopold HEUGEL et de Marie Amélie PÉPION.

Frère de Joséphine Amélie HEUGEL (Paris 3e, 11 août 1839 – 1928), épouse à Paris 16e le 11 octobre 1860* Jacques Marie Hyacinthe CHEVALIER (Saint-Bonnet-le-Château, Loire, 07 avril 1825 – Paris, 1895), statuaire [parents de Paul-Emile CHEVALIER (1861 – 18 novembre 1931)].

Epouse à Paris 2e le 23 avril 1889* Rose Maud CREED (Saint Albans, comté de Hertford, Angleterre, 20 juillet 1865 – ap. 1916) ; parents de Jacques HEUGEL.

 

 

Il succéda à son père à la direction de la maison d'éditions musicales le Ménestrel sis 2 bis rue Vivienne à Paris 2e. Il fut également président de la Chambre syndicale des éditeurs de musique. Il a participé à la rédaction du journal musical le Ménestrel sous le pseudonyme de H. Moreno. La maison Heugel, qui avait acquis les fonds Gérard (1874‑1887), Hartmann (1891), Tellia (1898) et Peregally (1904), devint l'une des plus importantes maisons d'éditions d'opéras (Massenet, Fauré, Lalo, Charpentier, etc.). A sa mort, son neveu Paul-Emile Chevalier assura la direction pendant quelques années avant que son fils Jacques ne lui succède. Il fut nommé chevalier (21 juillet 1886), puis officier (31 décembre 1897) de la Légion d'honneur.

En 1889, il habitait 9 boulevard des Italiens à Paris 2e ; en 1890, 58 rue Pierre-Charron à Paris 8e. Il est décédé en son domicile, 42 avenue du Bois de Boulogne [auj. avenue Foch] à Paris 16e.

 

 

 

lettre d'Albert Carré du 28 juin 1899 à Henri Heugel à propos de la création de Louise de Charpentier

 

 

 

 

Jacques Paul dit Jacques HEUGEL

 

éditeur de musique français

(75008.Paris, 25 janvier 1890* – 75008.Paris, 20 octobre 1979)

 

Fils d'Henri HEUGEL et de Rose Maud CREED.

Epouse à 33.Libourne le 08 juillet 1918 Jeanne Isabelle LAZAR.

 

 

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages littéraires estimés. Directeur de la maison d'éditions musicales le Ménestrel, il se retire en 1948, laissant les commandes à ses deux fils François et Philippe. En 1980, la maison Heugel est rachetée par les éditions Alphonse Leduc.

 

 

 

 

extrait du catalogue Heugel en janvier 1927

 

 

 

Encylopédie