Jean-Baptiste ISABEY

 

Jean-Baptiste Isabey et sa fille (1795) par François Gérard (1770-1837)

 

 

Jean-Baptiste ISABEY

 

miniaturiste et décorateur français

(Nancy, Meurthe-et-Moselle, 11 avril 1767 – Paris, 18 avril 1855)

 

Epouse Eugénie Rose MAYSTRE (– 1857).

Père de Marie Pauline Alexandrine ISABEY [épouse Charles CICERI, décorateur], et de Louis Eugène Gabriel ISABEY (Paris 1er, 22 juillet 1803 – Montévrain, Seine-et-Marne, 25 avril 1886), peintre et lithographe.

 

 

Il fit son apprentissage auprès de Claudot, miniaturiste du roi de Pologne et décorateur, puis s'installa à Paris en 1785. Il devint l'élève de David en 1788 puis, sous l'Empire, l'un des peintres favoris de Napoléon. Il dirigea l'atelier des peintres à la Manufacture de Sèvres. De 1810 à 1815, il fut peintre en chef à l'Opéra de Paris.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris (20e division), aux côtés de sa femme et de son fils, et de Louis ISABEY (– Paris 2e, 06 octobre 1813), musicien de la Chapelle du roi et premier violon de l'empereur de Russie.

 

 

 

 

"rideau au 8" par Isabey du 1er tableau de l'acte II (une place publique à Memphis) de l'Enfant prodigue, ballet-pantomime d'Henri Montan Berton créé à l'Opéra le 28 avril 1812

 

 

 

Encylopédie