André LÉNÉKA

 

 

 

André Baptiste Jules dit André LÉNÉKA

 

auteur dramatique français

(Paris, 28 février 1856 27 mai 1937)

 

Fils de Charles André LÉNÉKA et de Héloïse Joséphine MARCAILLE.

 

 

Il commença par donner quelques pièces dans de petits théâtres, puis en fit représenter plusieurs à Lyon : Une Drôle de visite ; Petite Maman ; Lyon ! deux heures d'arrêt ; les Représailles ; les Exploits d'un réserviste ; l'Oreille fendue ; le Soliveau ; Une Nourrice, S. V. P. On connaît aussi de lui de nombreux livrets d’opéras-comiques : les Folies amoureuses ; le Divorce de Pierrot ; Vieil air, jeune chanson ; Ninon de Lenclos ; la Redingote grise ; la Mare au diable ; Ramponnette ; Mam’zelle Vendémiaire, avec A. Foucher (1917), et les paroles d’un grand nombre de chansons. Il fit représenter d’autre part des comédies-vaudevilles : Veuve avant la lettre (Gymnase), Ma Capitaine (Palais-Royal), Double Gaffe (Palais-Royal), la Chasse aux mariés (Déjazet), etc. Lénéka a été un instant directeur des Bouffes-Parisiens avec de Lagoanère (1901-1903), puis directeur du casino d'Aix-les-Bains. Lénéka a collaboré à plusieurs journaux comme chroniqueur et comme critique dramatique ; il a publié des volumes de poésies : Amour et Fange ; Feuilles tombées ; Pour nos fils, etc. Il fut nommé chevalier de la Légion d’honneur le 09 janvier 1931, en qualité de secrétaire général de la Sacem.

En 1897, il habitait 62 rue La Fayette à Paris 9e ; en 1931, 22 rue de la Prairie à Ville-d’Avray (Hauts-de-Seine).

 

 

 

 

livrets

 

les Folies amoureuses, opéra-comique en 3 actes, avec Emmanuel Matrat, musique d'Emile Pessard (Opéra-Comique, 15 avril 1891)

Vieil air, jeune chanson, à-propos en 1 acte, musique de Francis Thomé (théâtre de la galerie Vivienne, 19 décembre 1893)

le Divorce de Pierrot, opéra-comique en 1 acte, avec Gandrey, musique de N. T. Ravera (Hôtel Continental, 18 avril 1892 ; théâtre de la galerie Vivienne, 05 avril 1894)

Ninon de Lenclos, épisode lyrique en 4 actes, avec Arthur Bernède, musique d'Edmond Missa (Opéra-Comique, 19 février 1895)

la Redingote grise, opéra-comique en 1 acte, avec Arthur Bernède, musique de Frédéric Le Rey (Théâtre-Mondain, 29 mars 1895)

la Mare au diable, pastorale lyrique en 3 actes, musique de N.-T. Ravera (théâtre de la galerie Vivienne, 04 avril 1895)

Ramponnette, opérette bouffe en 3 actes, avec A. Richard, musique de Baille et Sélim (Menus-Plaisirs, 05 décembre 1896)

Gaetane, comédie lyrique en 2 actes, musique d’Édouard Kann (théâtre des Arts de Rouen, 24 mars 1898)

Pierrette somnambule, opéra-comique en 1 acte, avec Gandrey, musique de N.-T. Ravera (théâtre d'Application, 27 mars 1900)

les Girondins, tragédie lyrique en 4 actes [sous le pseudonyme de Delormeil], avec Paul Bérel [Paul de Choudens], musique de Fernand Le Borne (Lyon, 25 mars 1905 ; Opéra, 26 mars 1916)

Mam’zelle Vendémiaire, opérette en 3 actes, avec Armand Foucher, musique de Germaine Raynal et Ernest Gillet (Apollo, 10 février 1917)

 

 

 

 

 

Encylopédie