Emmanuel MATRAT

 

Emmanuel Matrat par Charles Léandre

 

 

Léonard Emmanuel dit Emmanuel MATRAT

 

acteur et auteur dramatique français

(Charbonnières, Rhône, 26 mars 1855* 1943)

 

Fils de Claude MATRAT (1821 av. 1882), menuisier, et de Marguerite GAGET (1824 ap. 1882).

Epouse à Paris 10e le 05 janvier 1882* Louise Claudine PRONTAUT dite Loys AMEL (Paris 7e, 09 mars 1859 1921), actrice [fille de Jacques Victor PRONTAUT ( av. 1882) et d’Amélie Désirée DELANOIX ( av. 1882)].

 

 

Accessit de comédie au Conservatoire (élève de Got). Débute aux Nouveautés, dans le Parisien, en 1879, passe ensuite à l'Odéon (1882-1887), où il joue tous les rôles du répertoire classique et réalise de nombreuses créations, puis au Palais-Royal (1887-1889), au Théâtre Déjazet (1889). Rentre à l’Odéon en 1890, puis joue au Grand-Théâtre (1892-1893), au Nouveau-Théâtre (1894), au Théâtre Déjazet (décembre 1894), etc. Il a fait représenter : le Testament de Maître Pierre Pathelin, un acte avec Viteau (Meudon, 29 mai 1887) ; l’Agence Laconnet, comédie-bouffe en un acte avec Lénéka et Bryon (Concert des Ternes, 07 janvier 1888) ; le Tableau, saynète en un acte avec Lénéka (Salle Kriegelstein, 14 janvier 1888) ; Colombine et Violette, comédie en un acte (Bodinière, 26 avril 1890) ; Brelan de concierges, vaudeville en un acte avec Lénéka (Lyon, Célestins, 09 septembre 1890) ; les Folies amoureuses, opéra-comique en trois actes avec Lénéka, musique de Pessard (Opéra-Comique, 15 juin 1891) ; A la Chambrée, un acte avec Arnold Fordyce (Bodinière, 28 décembre 1893) ; English Taylor, un acte avec Arnold Fordyce (Bodinière, 19 février 1895) ; la Coupe enchantée, opéra-comique en deux actes, musique de Pierné (Royan, 24 août 1895) ; Paris automobile, revue avec Arnold Fordyce (Bodinière, 1896), etc.

En 1882, il habitait 66 rue du Faubourg-Saint-Denis à Paris 10e ; en 1895, 9 rue Le Peletier à Paris 9e ; en 1927, la villa « La Brise », Le Cannet (Alpes-Maritimes).

 

 

 

 

livrets

 

les Folies amoureuses, opéra-comique en 3 actes, avec André Lénéka, musique d'Emile Pessard (Opéra-Comique, 15 avril 1891)

la Coupe enchantée, opéra-comique en 2 actes, musique de Gabriel Pierné (Royan, 24 août 1895 ; Opéra-Comique, 26 décembre 1905)

Nin-Fo-Li, fantaisie chinoise en 1 acte, avec P. Febvre, musique de Paul Cressonnois (Ba-ta-clan, 27 février 1903)

Elle est faite pour l’amour, opérette grecque en 3 actes, avec Max Eddy, musique de Raphaël Ascione et Pierre Margès (Paris, Moulin Bleu, 29 septembre 1922)

 

 

 

 

Emmanuel Matrat en 1904

 

 

 

Encylopédie