Françoise OGÉAS

 

 

 

Françoise OGÉAS

 

soprano français

(née à Dijon, Côte-d'Or)

 

 

Elle a terminé ses études avec mention au Conservatoire de musique de sa ville natale, puis s'est perfectionnée à Paris, dans le répertoire de musique de chambre, avec Pierre Bernac. En 1954, elle a remporté le prix du Concours International de Toulouse et a fait ses débuts dans la Demoiselle élue de Debussy avec l'Orchestre National de la Radio française, sous la direction d'Inghelbrecht. Elle a été invitée à chanter dans les plus prestigieux festivals internationaux (Aix-en-Provence, Salzbourg, Montreux, Liège, Monaco, Munich, etc.) et dans les grands théâtres lyriques d'Europe (Opéra de Paris, Scala de Milan, Teatro Massimo de Palerme, Fenice de Venise, San Carlos de Naples, Lisbonne, etc.). Elle a vécut pendant de nombreuses années en Italie où elle a enseigné le chant.

 

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra de Paris

 

Elle y a débuté le 04 mars 1960 dans l'Enfant et les Sortilèges (l’Enfant) de Maurice Ravel.

 

 

 

 

 

Françoise Ogéas (l'Enfant) et Nadine Sautereau (la Princesse) dans l'Enfant et les Sortilèges à l'Opéra en 1960

 

 

 

 

 

Intégrale de Pelléas et Mélisande de Debussy

Françoise Ogéas (Mélisande), Janine Collard (Geneviève), Nicole Robin (Yniold), Jean-Paul Jeannotte (Pelléas), Gérard Souzay (Golaud), Roger Gosselin (Arkel), Jacques Mars (le Médecin), Chœurs de la RTF dir. Jean-Paul Kreder, Orchestre National de la RTF dir. Désiré-Emile Inghelbrecht

enr. le 24 novembre 1955

 

 

    

 

"En proie à la tristesse" - "Céleste providence !"

extraits de la scène 8 de l'acte II du Comte Ory de Rossini

Françoise Ogéas (la Comtesse), Choeurs de la RTF et Orchestre Radio-Lyrique dir. Désiré-Emile Inghelbrecht

enr. à Paris le 21 septembre 1959

 

 

 

"Oh ! cette pierre est lourde !..."

scène 3 de l'acte IV de Pelléas et Mélisande de Debussy

Françoise Ogéas (Yniold) et Orchestre National dir. Désiré-Emile Inghelbrecht

enr. en public au Théâtre des Champs-Elysées le 13 mars 1962

 

 

 

Rondeau "D'un peu d'étourderie"

extrait de l'acte I de Ma tante Aurore de Boieldieu

Françoise Ogéas (Julie) et Orchestre de chambre de la RTF dir. Marcel Couraud

enr. en 1963

 

 

 

 

 

Encylopédie