Maurice ORDONNEAU

 

 

 

Jean Léon Maurice dit Maurice ORDONNEAU

 

auteur dramatique français

(Cours national, Saintes, Charente-Maritime, 18 juin 1854* Paris, 14 novembre 1916)

 

Fils de Pierre François Hippolyte ORDONNEAU (1823 –), notaire, et de Juliette Marie Louise SARRAZIN (1838 –).

Epouse à Paris 9e le 16 octobre 1890* (divorce le 22 juillet 1913) Amélie Joséphine Hortense PIROTTE (Verviers, Belgique, 11 février 1866 –).

 

 

Après des études au lycée de Versailles, il fit son droit à Paris et fut employé quelque temps à la préfecture de la Seine. Il a écrit, le plus souvent, en collaboration depuis 1872, un nombre considérable de vaudevilles, de comédies, de livrets d'opérettes : Mimi-Pinson, vaudeville-opérette en 3 actes (Théâtre Cluny, 1882) ; les Petites Godin (1884) ; Mon Oncle (1885) ; Serment d’amour, opéra-comique en 3 actes, musique d’Audran (Nouveautés, 1886) ; la Fiancée des Verts-Poteaux, opéra-comique en 3 actes, musique d’Audran (Menus-Plaisirs, 1887) ; Durand et Durand (1887) ; les Boulinard (1890) ; la Plantation Thomassin (1891) ; l'Oncle Célestin (1891) ; la Cocarde tricolore (1892) ; le Voyage des Berluron (1893) ; Mademoiselle ma femme (1893) ; Cousin Cousine (1893) ; Fanoche (1894) ; la Marraine de Charley (1894) ; l'Article 214 (1894) ; la Perle du Cantal (1895) ; Paris quand même (1896) ; la Falote (1896) ; la Poupée (1896) ; les Sœurs Gaudichard (1899) ; les Saltimbanques, opérette en trois actes, musique de Louis Ganne (1899) ; le Bon Pasteur (1901) ; l'Etude Tocasson (1901) ; le Jockey malgré lui, en collaboration avec Paul Gavault, opérette en trois actes, musique de Victor Roger (1902) ; le Voyage de la mariée, avec P. Ferrier, opérette à spectacle en trois actes, musique d'Ed. Diet, jouée aux Galeries Saint Hubert, à Bruxelles ; la Dame du 23, avec Paul Gavault et A. Boursain, vaudeville en trois actes (1904) ; une Affaire scandaleuse, avec Paul Gavault, vaudeville en quatre actes (1904) ; les Filles Jackson et Cie, opérette en trois actes, musique de Justin Clérice (1905) ; la Petite Manon (1913). Maurice Ordonneau s'est fait applaudir au Central Theater de Berlin avec deux opérettes en trois actes : Madame Sherry, musique de Hugo Félix (1902), et das Schwalbennest [« le Nid d'hirondelle »], musique de Herblay [Hirschmann] (1904). Il a appartenu pendant vingt ans à la presse parisienne, comme critique dramatique, notamment au « Matin » (où il a rédigé les tablettes théâtrales) et à la « Libre Parole ».

Maurice Ordonneau a certainement de l'invention, de la verve comique ou plutôt de la verve bouffonne ; mais au lieu de tirer ses effets comiques d'une situation ou d'un caractère, il aime mieux les faire sortir de données tout à fait invraisemblables ou d'imbroglios d'une complication extrême. Telle de ses pièces, les Petites Godin, par exemple, est un écheveau tellement embrouillé qu'on renonce à suivre le fil. « Il faut, même dans le vaudeville le plus bouffon, dit Francisque Sarcey, une parcelle de vérité. Gros comme rien, cela suffit parfois, mais encore faut-il qu'on l'y trouve. Ce levain manque à la pâte de M. Maurice Ordonneau. »

En 1897, il habitait 20 boulevard des Capucines à Paris 9e ; en 1905, 9 rue de l'Isly à Paris 9e.

 

 

 

 

livrets

 

les Diamants de Florinette, opérette en 1 acte, avec Ernest Hamm, musique de Desormes (Pépinière, 20 mars 1875)

Madame Grégoire, vaudeville en 4 actes, avec Paul Burani, musique d'Okolowicz (Théâtre des Arts, mai 1880)

Mimi-Pinson, vaudeville-opérette en 3 actes, avec Arthur Verneuil, musique de Michiels (Théâtre Cluny, 14 mars 1882)

1er Hussards !..., opérette-monologue, avec Ernest Hamm, musique de Léon Vasseur (1882)

Serment d’amour, opérette en 3 actes, musique d’Edmond Audran (Nouveautés, 19 février 1886)

la Princesse Colombine, opérette en 3 actes, avec Emile André, musique de Robert Planquette (Nouveautés, 07 décembre 1886)

la Fiancée des Verts-Poteaux, opérette en 3 actes, musique d’Edmond Audran (Menus-Plaisirs, 08 novembre 1887)

Miette, opérette en 3 actes, musique d'Edmond Audran (Renaissance, 24 septembre 1888)

la Petite Poucette, vaudeville-opérette en 3 actes, avec Maurice Hennequin, musique de Raoul Pugno (Renaissance, 07 mars 1891)

l'Oncle Célestin, opérette-bouffe en 3 actes, avec Henri Kéroul, musique d'Edmond Audran (Menus-Plaisirs, 24 mars 1891)

la Cocarde tricolore, opéra-comique en 3 actes, musique de Robert Planquette (Folies-Dramatiques, 12 février 1892)

Madame Suzette, opérette en 3 actes, avec André Sylvane, musique d'Edmond Audran (Bouffes-Parisiens, 29 mars 1893)

Mademoiselle ma femme, opérette en 3 actes, avec Octave Pradels, musique de Frédéric Toulmouche (Menus-Plaisirs, 05 mai 1893)

Cousin-cousine, opérette en 3 actes, avec Henri Kéroul, musique de Gaston Serpette (Folies-Dramatiques, 23 décembre 1893)

la Plantation Thomassin, opérette en 3 actes, musique d'Albert Vizentini (Vichy, 24 juillet 1894)

la Perle du Cantal, opérette en 3 actes, musique de Frédéric Toulmouche (Folies-Dramatiques, 02 mars 1895)

la Saint-Valentin, opérette en 3 actes, avec Fernand Beissier, musique de Frédéric Toulmouche (Bouffes-Parisiens, 28 mars 1895)

Gran Via, zarzuela en 1 acte, version française de Maurice Ordonneau, musique de Chucca y Valverde (Olympia, 25 mars 1896)

la Falote, opérette en 3 actes, avec Armand Liorat, musique de Louis Varney (Folies-Dramatiques, 17 avril 1896)

la Demoiselle de magasin [The Shop Girl], opérette anglaise en 2 actes, version française de Maurice Ordonneau, musique d'Yvan Caryl (Olympia, 04 juin 1896)

Au premier hussards, opéra-comique en 1 acte, musique de Léon Vasseur (Saint-Malo, 06 août 1896)

la Poupée, opérette en 4 actes, musique d'Edmond Audran (Gaîté, 21 octobre 1896)

l'Auberge du Tohu-Bohu, vaudeville-opérette en 3 actes, musique de Victor Roger (Folies-Dramatiques, 10 février 1897)

l'Agence Crook and Cie, vaudeville-opérette en 4 actes, musique de Victor Roger (Folies-Dramatiques, 28 janvier 1898)

la Petite Vénus, opérette en 3 actes, musique de Justin Clérice (version anglaise de Francis Richardson, Londres, 16 septembre 1898)

les Sœurs Gaudichard, opérette en 3 actes, musique d'Edmond Audran (Gaîté-Lyrique, 21 avril 1899)

les Saltimbanques, opérette en trois actes, musique de Louis Ganne (Gaîté-Lyrique, 30 décembre 1899)

le Curé Vincent, opérette en 3 actes, musique d'Edmond Audran (Gaîté, 25 octobre 1901)

le Jockey malgré lui, vaudeville-opérette en 3 actes, avec Paul Gavault, musique de Victor Roger (Bouffes-Parisiens, 04 décembre 1902)

Madame Sherry, opérette en 3 actes, musique de Hugo Félix (Central Theater de Berlin, 1902)

le Voyage de la mariée, opérette en  trois actes, avec Paul Ferrier, musique d'Edmond Diet et Justin Clérice (Bruxelles, 09 décembre 1904)

les Filles Jackson et Cie, opérette en trois actes, musique de Justin Clérice (Bouffes-Parisiens, 29 novembre 1905)

les Hirondelles [Das Schwalbennest], opérette en 3 actes, musique d'Henri Herblay [Henri Hirschmann] (Bruxelles, 17 novembre 1906)

la D'moiselle du Tabarin, opérette en 3 actes, avec André Alexandre, musique d'Edmond Missa (Nouveau Théâtre du Château-d'Eau, 25 mars 1910)

Helda, opérette en 3 actes, avec Tom de Godement et Michel Farlane, musique d'Auguste M. Fechner (Milan, Théâtre Foresti, 1910)

la Marquise de Chicago, opérette en 3 actes, musique d'Edy Toulmouche (Enghien-les-Bains, septembre 1911)

Trois amoureuses [Der Mann mit den drei Frauen], opérette viennoise en 3 actes, version française de Maurice Ordonneau, musique de Franz Lehár (Bruxelles, 14 décembre 1911)

le Roi des montagnes [Das Fürstenkind], opéra-comique viennois en 3 actes, version française avec Jean Bénédict, musique de Franz Lehár (Bruxelles, 21 décembre 1912)

la Petite Manon, opéra-comique en 4 actes, avec André Heuzé, musique d'Henri Hirschmann (Gand, 15 mars 1913)

la Cocarde de Mimi-Pinson, opérette en 3 actes, avec Francis Gally, musique de Henri Goublier (Apollo, 25 novembre 1915)

la Demoiselle du printemps, opérette, avec Francis Gally et Georges Léglise, musique de Henri Goublier (Apollo, 17 mai 1916)

 

 

 

 

 

 

 

 

Encylopédie