Mario PODESTA

 

 

 

Henri Arsène LEMOINE dit Mario PODESTA

 

ténor français

(Mostaganem, Algérie française, 14 mars 1892* – Paris, 1976)

 

Fils de Louis Victor LEMOINE (Mostaganem, 15 novembre 1866 – av. 1938), employé de commerce, et de Cécile Marie CAZENAVE (Oran, 07 octobre 1872 –) [fille de Thérèse Magdelaine PODESTA], mariés à Mostaganem le 02 avril 1891.

 

 

Au Conservatoire de Paris, il obtint en 1920 un 1er accessit de chant et un 1er accessit de déclamation lyrique. Il partit en Italie pour être élève de Fernando de Lucia, et, à son retour, conseilla Georges Thill d'aller suivre à Naples l'enseignement du grand ténor italien. Il fut le professeur de l'illustre Mado Robin.

 

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra de Paris

 

Il débute le 22 décembre 1922 dans la Flûte enchantée (un Homme armé).

 

Il participe à la première le 13 avril 1923 de la Khovantchina (Strechniew) de Moussorgski [version française de R. et M. d'Harcourt].

 

Il créé le 01 juin 1923 Padmâvatî (Badal) d'Albert Roussel.

 

Il chante également Thaïs (Nicias, 1923), la Khovantchina (André Khovansky, 03 juillet 1924).

 

 

 

 

 

Mario Podesta

C'est le pseudonyme d'un grand artiste de l'Opéra, d'Henri Lemoine, fils du regretté Louis Lemoine, de Mostaganem.

Nous l'avions rencontré dans les tranchées du Chemin des Dames, en 1917, et c'est avec un réel plaisir que nous l'avons revu, vingt ans après, dans la capitale du Thermalisme-Français, fréquentée cette année par un nombre considérable d'Algériens.

Elève du grand Battistini, Mario Podesta doit toute sa belle formation vocale à l'école du "bel canto".

Parmi tant d'extraits élogieux de la Presse européenne, citons :

Du Daily Mail :

"M. Podesta chanta remarquablement en anglais, français, allemand et italien et obtint un très grand succès du nombreux public."

De Comœdia :

"M. Podesta est un ténor de grande classe. Le timbre chaud de sa voix conserve la même qualité sur toute la tessiture. Son "Faust" a obtenu un énorme succès."

Et de Ciné-Journal cette belle appréciation :

"Dans ce film magnifique "les Nuits Moscovites", trois grands airs ont été confiés à Mario Podesta. Son air de "Natachar" avec Annabella et Harry Baur, fera le tour du Monde."

Un brillant engagement appellera prochainement Henri Lemoine en Amérique.

(René-Elie Amar, la Gazette de Mostaganem, 30 octobre 1937)

 

 

 

 

 

    

 

Nuits moscovites

Valse du film Nuits moscovites (André de Badet / Kaper - Jurmann)

Mario Podesta et l'Orchestre Wal-Berg

Polydor 522.972 A, enr. en 1934

 

 

    

 

En avant

Chanson tzigane du film Nuits moscovites (André de Badet / Kaper - Jurmann)

Mario Podesta et l'Orchestre Wal-Berg

Polydor 522.972 B, enr. en 1934

 

 

                                  

 

émission radiophonique Fantaisie et Bel Canto : 1. "le Rossignol et la Rose", extrait de Parysatis (Saint-Saëns) - 2. l'Oiseau (André Delacour / Henry Février) - 3. la Gitane et l'oiseau (André de Badet / Julius Benedict) - 4. Grande valse brillante (Joachim Grandt) - 5. 'A Vucchella (Gabriele d'Annunzio / Francesco Paolo Tosti) - 6. Chanson provençale (Eva Dell'Acqua) - 7. Villanelle "J'ai vu passer l'hirondelle" (Eva Dell'Acqua) - 8. Chanson bohême (S. Margall / Louis Gallini)

Mario Podesta, Mado Robin et Joachim Grandt au piano

enr. en 1949

 

 

 

 

 

Encylopédie