Henri QUITTARD

 

Henri Quittard en 1914

 

 

Charles Etienne Henri QUITARD dit Henri QUITTARD

 

musicologue français

(Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, 13 mai 1864* – Paris 18e, 21 juillet 1919*)

 

Fils d'Annet QUITARD (1824 1919), négociant, et de Jeanne POURRAT (1833 1922) [fille de Zélie CHABRIER (1809 1891), tante du compositeur Emmanuel CHABRIER].

Epouse à Paris 18e le 26 avril 1906 Julia Maria LEFEBVRE (– ap. 1919).

 

 

Licencié ès lettres, Quittard, à vingt-quatre ans, se rend à Paris, y étudie la musique avec César Franck et s’essaie à la composition ; il se tourne ensuite vers la critique musicale (il a rédigé le feuilleton musical du Matin, et, à partir de 1909, celui du Figaro) et la musicologie à partir de 1900. Familier du cercle Charles Bordes - Henry Expert, il se spécialise dans l’étude du XVIIe s. français (première moitié, en particulier). Son œuvre la plus importante, Un musicien français inconnu : Henri Du Mont (1906), résout en partie la plupart des problèmes que pose cette période jusqu’alors inexplorée. Ses recherches ont porté, en outre, sur Bouzignac, Champion de Chambonnières, Louis Couperin, Formé, Guillaume de Machault, sur qui il entreprenait un vaste travail. Ses notes et copies manuscrites sont conservées à la Bibliothèque du Conservatoire national de musique. Il a rédigé dans l’Encyclopédie Lavignac le chapitre relatif à la musique instrumentale en France au XVIIe s. Il avait publié Uthal de Méhul et le Trésor d’Orphée d’Antoine Francisque, transcription du luth. Il avait été nommé archiviste de l’Opéra en janvier 1912.

Il est décédé en son domicile, 20 rue Gabrielle à Paris 18e.

 

 

 

 

 

Encylopédie