Françoise ROSAY

 

Françoise Rosay dans Salammbô (Salammbô) d'Ernest Reyer

 

 

Françoise Gilberte CHAUVIN, reconnue BANDY DE NALÈCHE, dite Françoise ROSAY

 

actrice et soprano français

(46 rue La Bruyère, Paris 9e, 19 avril 1891* – Montgeron, Essonne, 28 mars 1974)

 

Fille de Marie Thérèse CHAUVIN dite SYLVIAC (Bordeaux, Gironde, 30 juillet 1863 – Paris 5e, 31 décembre 1947), actrice [qui l'a reconnue à Paris 9e le 07 janvier 1901*] et de François Louis Gilbert BANDY DE NALÈCHE (Moutier-Rozeille, Creuse, 26 décembre 1863* – Paris, 26 février 1949) [qui l'a reconnue à Paris 9e le 10 mars 1936].

Epouse à Paris 9e le 26 juillet 1917 Jacques Louis Léon FRÉDÉRIX dit Jacques FEYDER (Ixelles, Belgique, 21 juillet 1885 – Rives-de-Prangins, Suisse, 24 mai 1948), cinéaste.

 

 

Au Conservatoire de Paris, elle obtient en 1910 un premier accessit de comédie, et débute au cinéma en 1911. L'activité cinématographique étant ralentie à cause de la guerre, elle rentre à nouveau au Conservatoire, cette fois comme élève de chant. En 1916, elle y obtient une seconde mention de solfège, un 2e accessit de chant et un second prix de déclamation lyrique ; en 1917, c'est un 1er accessit de chant et un premier prix de déclamation lyrique qui la fait engager à l'Opéra. La même année, elle rencontre le metteur en scène Jacques Feyder, qui l'épouse. Elle abandonne ensuite l'art lyrique pour le théâtre et le cinéma. Parmi les innombrables films qu'elle a tournés, il faut citer le Grand Jeu de Jacques Feyder (1934), la Kermesse héroïque de Feyder (1935), Pension Mimosas de Feyder (1935), Jenny de Marcel Carné (1936), Drôle de drame de Carné (1937), Un carnet de bal de Julien Duvivier (1937), l'Auberge rouge de Claude Autant-Lara (1951). Le 16 mars 1932, elle a créé aux Bouffes-Parisiens une opérette, la Pouponnière (Adélaïde de la Noy) de Casimir Oberfeld et Henry Verdun. En 1966, elle apparaît dans le feuilleton télévisé l'Age heureux de Philippe Agostini, dont l'action se passe à l'école de danse du Palais Garnier.

En 1922, elle habitait 195 rue de l'Université à Paris 7e.

 

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra de Paris

 

Elle débute le 24 novembre 1917 en créant Jeanne d'Arc de Raymond Roze (une voix de Jeanne).

 

Elle chante Castor et Pollux (Télaïre, 1919), Salammbô (Salammbô, 1919), Thaïs (Thaïs, 1920).

 

 

 

 

 

André Alerme et Françoise Rosay dans la Kermesse héroïque, film de Jacques Feyder (1935)

 

 

 

 

Santo-Domingo

rumba (Bergen-Leplay / Tiarko Richepin)

Françoise Rosay et Orchestre

enr. en 1938

 

 

Dans le ruisseau

tango du film le Ruisseau (Léo Lelièvre fils et Maurice Dormel / Tiarko Richepin)

Françoise Rosay et Orchestre

enr. en 1938

 

 

 

Françoise Rosay parle des débuts de sa carrière

extrait de l'émission "14-18" de Michel Franssen (1965)

 

 

 

 

 

Encylopédie