Albert de SAINT-ALBIN

 

 

 

Arthur Jules Joseph de SAINT-ALBIN LA GAYÈRE dit Albert de SAINT-ALBIN

 

auteur dramatique et publiciste français

(Paris 1er, 16 février 1843 – Paris 9e, 18 décembre 1901*) enterré au cimetière de Montmartre (6e division).

 

Fils de Napoléon Désiré de SAINT-ALBIN LA GAYÈRE (1806 av. 1880), journaliste, et de Louise Julie PELLECAT ( ap. 1880).

Epouse à Paris 9e le 27 avril 1880* Jeanne Corinne Marie DUBOIS (Saint-Pétersbourg, Russie, 15 décembre 1859 ap. 1901), fille de Louis Alexandre DUBOIS ( av. 1880) et de Jeanne-Hélène ROCHEFORT ( ap. 1880).

 

 

Il débuta, au Sport, dans lequel il succéda à son père comme rédacteur en chef ; il fut ensuite rédacteur en chef du Jockey et fut un des collaborateurs du Figaro, où il signa du pseudonyme de Robert MILTON les articles de sport. Il a publié à part un choix de chroniques sous ce titre : les Salles d'armes de Paris (1875) et les Sports à Paris (1889). Au théâtre, il a donné, seul ou en collaboration, plusieurs pièces du genre bouffe. Citons : le Manoir de Pictordu, opérette, avec Mortier, musique de G. Serpette (1875) ; la Belle Poule, opéra bouffe, avec Hector Crémieux, musique d'Hervé (1875) ; la Foire Saint-Laurent, opérette, avec le même, musique d'Offenbach (1877) ; le Grand Casimir, pièce, avec J. Prével, musique de Ch. Lecocq (1879) ; le Train de plaisir, comédie en quatre actes, avec Alfred Hennequin et Arnold Mortier (Palais-Royal, 01 avril 1884) ; Mam'zelle Gavroche, comédie-vaudeville, avec E. Blum et E. Gondinet, musique d'Hervé (1885) ; Monsieur le Député, comédie en un acte (1886) ; les Joyeusetés de l'année, revue en cinq actes et sept tableaux (Palais-Royal, 07 septembre 1888) ; Monsieur l'Abbé ou la Belle-mère apprivoisée (1891) ; Leurs gigolettes (1893) ; Panurge, avec Meilhac (1895) ; le Péril jaune, comédie en trois actes, avec Alexandre Bisson (Vaudeville, 01 février 1906) ; etc.

En 1880, il habitait 28 rue Drouot à Paris 9e ; il est décédé en son domicile, 20 rue Le Peletier à Paris 9e.

 

 

 

 

livrets

 

le Manoir du Pictordu, opérette en 3 actes, avec Arnold Mortier, musique de Gaston Serpette (Variétés, 28 mai 1875)

la Belle Poule, opéra bouffe en 3 actes, avec Hector Crémieux, musique d'Hervé (Folies-Dramatiques, 30 décembre 1875)

la Foire Saint-Laurent, opéra bouffe en 3 actes, avec Hector Crémieux, musique de Jacques Offenbach (Folies-Dramatiques, 10 février 1877)

le Grand Casimir, opérette en 3 actes, avec Jules Prével, musique de Charles Lecocq (Variétés, 11 janvier 1879)

Mam'zelle Gavroche, comédie-opérette en 3 actes, avec Ernest Blum et Edmond Gondinet, musique d'Hervé (Variétés, 24 janvier 1885)

Panurge, opérette en 3 actes, avec Henri Meilhac, musique de Robert Planquette (Gaîté-Lyrique, 22 novembre 1895)

 

chansons

 

Ascenseur ! (l’) (1894)

Langage des yeux (le), avec Jules Prével, musique de Charles Lecocq (vers 1873)

Oiseaux en cage (les), musique d’Auguste Cœdès (1874)

Pas de récompense, plaintes d’une Parisienne, musique d’Auguste Cœdès (1878)

 

 

 

 

 

Encylopédie