Albert VANLOO

 

 

 

Albert Guillaume Florent VAN LOO dit Albert VANLOO

 

auteur dramatique belge

(Ixelles, Belgique, 10 septembre 1846 – Paris 17e, 04 mars 1920*)

 

Epouse Marie Angélique LEFEVRE (– ap. 1920).

 

 

Il fit ses études à Paris, au lycée Charlemagne et à l’Ecole de Droit. Il débuta sur la scène du Petit-Théâtre par un vaudeville en un acte : un Mariage aux Petites Affiches, en collaboration avec Eugène Leterrier. Depuis, il a fait représenter un certain nombre de pièces, comédies ou revues, mais c'est surtout comme librettiste qu'il s'est fait remarquer. Il a écrit pour Jacques Offenbach : le Voyage dans la lune (1875) et Mademoiselle Moucheron ; pour Emmanuel Chabrier : l'Étoile (1877) et Une Education manquée ; pour Charles Lecocq : Giroflé-Girofla (1874) ; la Petite Mariée (1876) ; le Jour et la Nuit (1882) ; la Camargo ; la Belle au bois dormant ; pour Paul Lacôme : le Beau Nicolas ; pour Edmond Audran : l'Œuf rouge ; pour Louis Varney : la Fée aux chèvres (1890), et enfin pour André Messager : la Béarnaise, les P'tites Michu (1897), Véronique (1898) et les Dragons de l'impératrice (1905). Tous ces livrets, adroitement composés, n'ont pas été sans avoir leur part dans le succès de ces pièces.

On lui doit encore les pièces suivantes : Une Sombre histoire, vaudeville en un acte ; Un Mari à tiroirs, vaudeville en un acte ; Trop curieuse, comédie en un acte ; le Huis-clos, comédie en un acte ; la Ressemblance, comédie en un acte ; la Chouette, comédie en un acte ; les Maniaques, comédie en un acte ; Franc Chignon, parodie en trois tableaux ; Rataplan !, revue en trois actes et sept tableaux ; Volapuck-Revue, en trois actes et huit tableaux ; le Petit Poucet, féerie en quatre actes et vingt-deux tableaux ; le Peau-Rouge de Saint-Quentin, vaudeville en quatre actes ; l'Oncle Bidochon, vaudeville en trois actes ; la Guigne, comédie en trois actes ; Papa, comédie en trois actes.

Il nous a laissé : Sur le plateau, souvenirs d'un librettiste (1913). Il a été nommé chevalier de la Légion d'honneur.

En 1884, il habitait 12 rue Martel à Paris 10e ; en 1897, 12 rue Berlioz à Paris 16e ; en 1905, 40 rue de Bruxelles à Paris 9e ; il est décédé en son domicile 38 rue Juliette-Lamber à Paris 17e.

 

=> Sur le plateau, souvenirs d'un librettiste, par Albert Vanloo, préface de Charles Lecocq (1913)

 

 

 

 

livrets

 

le Petit Poucet, opéra-bouffe en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Laurent de Rillé (Athénée, 08 octobre 1868)

Madeleine, opéra-comique en 1 acte, avec Eugène Leterrier, musique d'Henri Potier (Bouffes-Parisiens, 10 janvier 1869)

la Nuit du 15 octobre, opérette militaire en 1 acte, avec Eugène Leterrier, musique de Georges Jacobi (Bouffes-Parisiens, 15 octobre 1869)

Nabucho, opéra bouffe en 3 actes et 4 tableaux, avec Eugène Leterrier, musique d'Auguste de Villebichot (Folies-Nouvelles, 13 septembre 1871)

Giroflée-Girofla, opéra bouffe en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Charles Lecocq (Bruxelles, 21 mars 1874)

The Demon's bride, opéra bouffe anglais, avec Eugène Leterrier, musique de Georges Jacobi (Londres, 07 septembre 1874)

le Voyage dans la lune, opéra-féerie en 4 actes et 23 tableaux, avec Arnold Mortier et Eugène Leterrier, musique de Jacques Offenbach (Gaîté, 26 octobre 1875)

la Petite Mariée, opéra bouffe en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Charles Lecocq (Renaissance, 21 décembre 1875)

la Marjolaine, opéra-bouffe en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Charles Lecocq (Renaissance, 03 février 1877)

Madame Clara, somnambule, folie musicale en 1 acte, avec Eugène Leterrier, musique d'Isidore Legouix (Palais-Royal, 15 mars 1877)

l'Etoile, opéra-bouffe en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique d'Emmanuel Chabrier (Bouffes-Parisiens, 28 novembre 1877 ; Opéra-Comique, 10 avril 1941)

la Camargo, opéra-comique en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Charles Lecocq (Renaissance, 20 novembre 1878)

la Jolie Persane, opéra-comique en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Charles Lecocq (Renaissance, 28 octobre 1879)

l'Arbre de Noël, féerie en 3 actes et 18 tableaux, avec Arnold Mortier et Eugène Leterrier, musique de Charles Lecocq et Georges Jacobi (Porte-Saint-Martin, 04 octobre 1880)

le Beau Nicolas, opéra-comique en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Paul Lacôme (Folies-Dramatiques, 08 octobre 1880)

Mademoiselle Moucheron, opérette-bouffe en 1 acte, avec Eugène Leterrier, musique de Jacques Offenbach (Renaissance, 10 mai 1881)

le Jour et la Nuit, opéra bouffe en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Charles Lecocq (Nouveautés, 05 novembre 1881)

le Droit d'aînesse, opéra bouffe en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Francis Chassaigne (Nouveautés, 27 juin 1883)

Juanita, opéra-comique en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Franz von Suppé (Bruxelles, 22 octobre 1883)

le Roi de carreau, opéra-comique en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Théodore de Lajarte (Nouveautés, 26 octobre 1883)

la Béarnaise, opéra-comique en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique d'André Messager (Bouffes-Parisiens, 12 décembre 1885) => fiche technique

la Gamine de Paris, opéra-bouffe en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Gaston Serpette (Bouffes-Parisiens, 30 mars 1887)

Ali-Baba, opéra-comique en 4 actes et 10 tableaux, avec William Busnach, musique de Charles Lecocq (Bruxelles, 11 novembre 1887)

la Gardeuse d'oies, opérette en 3 actes, avec Eugène Leterrier, musique de Paul Lacôme (Renaissance, 26 octobre 1888)

l’Œuf rouge, opéra-comique en 3 actes, avec William Busnach, musique d'Edmond Audran (Folies-Dramatiques, 14 mars 1890)

la Fée aux chèvres, opérette en 3 actes et 9 tableaux, avec Paul Ferrier, musique de Louis Varney (Gaîté, 18 décembre 1890)

le Pays de l'Or, pièce à grand spectacle en 3 actes et 14 tableaux, avec Henri Chivot, musique de Léon Vasseur (Gaîté, 26 janvier 1892)

le Bonhomme de neige, opérette en 3 actes, avec Henri Chivot, musique d'Antoine Banès (Bouffes-Parisiens, 19 avril 1894) => fiche technique

les P'tites Michu, opérette en 3 actes, avec Georges Duval, musique d'André Messager (Bouffes-Parisiens, 16 novembre 1897) => fiche technique

Véronique, opérette en 3 actes, avec Georges Duval, musique d'André Messager (Bouffes-Parisiens, 10 décembre 1898 ; Opéra-Comique, 07 février 1925) => fiche technique

la Belle au bois dormant, opérette en 3 actes, avec Georges Duval, musique de Charles Lecocq (Bouffes-Parisiens, 19 février 1900)

la Sœur de Jocrisse, opéra-comique en 1 acte, musique d'Antoine Banès (Opéra-Comique, 09 juillet 1901)

les Dragons de l'Impératrice, opéra-comique en 3 actes, avec Georges Duval, musique d'André Messager (Variétés, 13 février 1905) => fiche technique

Une Education manquée, opérette en 1 acte, avec Eugène Leterrier, musique d'Emmanuel Chabrier (Théâtre des Arts, 09 janvier 1913 ; Opéra-Comique, 24 mars 1938)

Voilà l' plaisir !..., opérette en 1 acte

 

mélodies

 

Petite lampe (la), stances, avec Albert Vanloo, extrait des Chansons d'amour, musique de Charles Lecocq

 

 

 

 

 

 

Il appartient à une famille originaire de la Belgique. Son père, établi depuis de longues années fabricant de chaises cannelées dans le quartier de la Bastille, ne négligea rien pour son instruction. La fortune qu'il avait acquise dans ce commerce lui permit de laisser suivre à son fils la carrière des lettres. Le jeune Vanloo, ses études achevées au collège, se lia d'amitié avec M. Eugène Leterrier, alors employé à l'Hôtel de ville et fréquentant plus assidûment les coulisses que son bureau. Les deux amis composèrent leurs premières pièces ensemble, et depuis ils n'ont point cessé cette collaboration active. Voici la liste de leurs productions : en 1868, au théâtre Déjazet, Une sombre histoire, vaudeville en un acte ; en 1869, à l'Athénée, le Petit Poucet, opéra-bouffe en trois actes, musique de Laurent de Rillé ; aux Bouffes-Parisiens, Madeleine, opéra-comique en un acte, musique de Henri Potier ; la Nuit du 15 octobre, opérette militaire en un acte, musique de G. Jacobi ; en 1871, aux Variétés, la Peau rouge de Saint-Quentin, pièce en cinq actes, avec Grangé ; au Vaudeville, la Ressemblance, comédie en un acte ; aux Folies-Nouvelles, Nabucho, opéra bouffe en trois actes et quatre tableaux, musique de Villebichot ; en 1874, à Cluny, la Chouette, comédie en un acte ; en 1875, aux Variétés, la Guigne, vaudeville en trois actes, avec Labiche ; à la Renaissance, Trop curieuse, comédie en un acte ; Giroflée-Girofla, opéra bouffe en trois actes, musique de Charles Lecocq ; cette pièce, jouée primitivement à Bruxelles, a été également représentée en 1874 à l'Alhambra de Londres, sous le titre de la Fiancée de Satan, musique nouvelle de Jacobi ; à la Gaîté, le Voyage dans la lune, opéra-féerie en quatre actes et vingt-trois tableaux, avec Mortier, musique d'Offenbach (26 octobre) ; à la Renaissance, la Petite mariée, opéra bouffe en trois actes, musique de Lecocq (21 décembre).

(Pierre Larousse, Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, 1876)

 

Il a fait jouer, depuis 1876, avec Leterrier, qui, jusqu'à sa mort en 1884, fut son fidèle collaborateur : la Marjolaine, opéra-bouffe en trois actes, musique de Lecocq (1877) ; On demande un mari, comédie en un acte ; Madame Clara, somnambule, folie musicale en un acte, musique de Legouix ; l'Etoile, opéra-bouffe en trois actes, musique de Chabrier ; la Camargo, opéra-comique en trois actes, musique de Lecocq (1878) ; la Jolie Persane, opérette en trois actes, musique du même ; la Petite Mariée, opéra-comique (1879) ; Papa, comédie en trois actes ; Rataplan, revue en trois actes ; l'Arbre de Noël, féerie en trois actes (1880) ; Mademoiselle Moucheron, opéra-comique en un acte, musique d'Offenbach ; le Beau Nicolas, opéra-comique en trois actes, musique de Lacôme ; le Jour et la Nuit, opéra-bouffe en trois actes, musique de Lecocq (1881) ; le Droit d'aînesse, opéra-bouffe en trois actes, musique de Chassaigne ; le Roi de carreau, opéra-comique en trois actes, musique de Lajarte (1883) ; le Huis clos, comédie en un acte ; le Petit Poucet, féerie en quatre actes ; la Béarnaise, opéra-comique en trois actes, musique de Messager (1885) ; la Gamine de Paris, opéra-bouffe en trois actes, musique de Serpette ; la Gardeuse d'oies, opérette en trois actes, musique de Lacôme (1888). M. Vanloo a donné en outre en collaboration avec M. Busnach : Volapük, revue en trois actes (1886) ; Franc Chignon, parodie en trois tableaux (1887) ; Ali-Baba, opéra-comique en trois actes, musique de Lecocq, joué le 11 novembre 1887 à l'Alhambra de Bruxelles, représenté à Paris en 1889 ; l'Œuf rouge, opéra-comique en trois actes, musique d'Audran (1890).
(Pierre Larousse, Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, 2e supplément, 1888)

 

 

 

 

 

 

 

Encylopédie