Albert WOLFF

 

Albert Wolff par Edouard Manet (1877)

 

 

Abraham dit Albert WOLFF

 

écrivain allemand naturalisé français le 14 mars 1887

(Cologne, Prusse Rhénane, 31 décembre 1835 Paris 8e, 22 décembre 1891*)

 

Fils de Salomon WOLFF et de Hélène OCHSÉ.

Oncle de Pierre WOLFF, auteur dramatique.

 

 

D'abord correspondant de la Gazette d'Augsbourg, il se fixa à Paris (1857), et fut quelque temps secrétaire d'Alexandre Dumas père. Il se fit naturaliser Français après la guerre de 1870-1871, et devint, en 1891, chroniqueur théâtral du Figaro. Il a écrit, seul ou en collaboration, de nombreuses pièces de théâtre : Un homme du Sud (1862), les Mystères de l'Hôtel des Ventes (1863). Il a publié, en outre, Mémoires du Boulevard (1866) et Mémoires d'un Parisien (Voyages à travers le monde, 1884 ; la Haute-Noce, 1885 ; l'Ecume de Paris, 1885 ; la Gloire à Paris, 1886 ; la Gloriole, 1888). Il a été nommé chevalier de la Légion d'honneur le 16 juillet 1888.

Il est décédé, célibataire, en son domicile, 65 rue du Rocher à Paris 8e.

 

 

=> Massenet par Albert Wolff (1886)

 

 

 

livrets

 

Egmont, drame lyrique en 4 actes, avec Albert Millaud, musique de Gaston Salvayre (Opéra-Comique, 06 décembre 1886)

 

 

 

 

 

Encylopédie