José DELAQUERRIÈRE

 

José Delaquerrière en 1925 [coll. Liliane Delaquerrière Richardson]

 

 

José Mario Louis DELAQUERRIÈRE dit José DELAQUERRIÈRE

 

ténor français naturalisé canadien en 1954

(Paris 9e, 16 septembre 1886* – Montréal, 10 avril 1978)

 

Fils de Louis DELAQUERRIÈRE, ténor, et de Louise Marie de MIRAMONT (Paris 2e, 21 janvier 1845* – Paris 9e, 03 mai 1911*), soprano et professeur de chant.

Epouse à New York le 04 juin 1924 Marie Anne Fauvita MICHAUD.

 

 

Il fit carrière dans l’opérette sur les scènes de plusieurs théâtres parisiens, notamment celle de la Gaîté-Lyrique. Il fut également professeur de chant et l'auteur de Savoir chanter (2008, 2e édition revue et augmentée, éd. Delaquerrière Richardson, London, Ontario, Canada, en rupture de stock).

En 1911, il était venu habiter avec son père au 4 cité Malesherbes à Paris 9e.

 

 

 

 

Art vocal français : de génération en génération

 

Louis-Antoine Ponchard (créateur de la Dame Blanche).

||                      

Jean-Baptiste Faure (1830-1914), baryton

Élève de Ponchard.

La voix et le chant  (Paris, H.Heugel, 1886)

Compose entre autres le Crucifix.*

||

Louise De Miramont (1845-1911).

Élève de Révial, ténor, et de Jean-Baptiste Faure, baryton

Cantatrice et professeur de chant.

||

Louis Delaquerrière (1856-1937)

Élève de Louise de Miramont, quil épouse en 1880.

Premier ténor à lOpéra-Comique de Paris (débuts en 1881).

Professeur de chant.

||

José Delaquerrière (1886-1978)

Élève de ses parents, Louise de Miramont et de Louis Delaquerrière.

Élève de Jean-Baptiste Faure au Conservatoire.

Ténor d’opérette, surtout à la Gaîté-Lyrique à Paris.

Professeur de chant à Paris (Émigre au Canada en 1937).

Directeur / Fondateur de la chorale Choeur-de-France et du Conservatoire Populaire Delaquerrière à Montréal, Québec (1938-1966).

"Savoir chanter".  1973 (Montréal, Éditions Mondex, 1976).

"Savoir chanter".  2008 (2e éd. revue et augmentée, London Ontario, Éd. Delaquerrière Richardson).

 

* (Dans son livre Savoir chanter (p.35, 1ère éd. 1976), José Delaquerrière raconte une anecdote rapportée par son père et concernant le Crucifix, composé par J.-B. Faure, duo que Louis et Louise interprétaient et arrangé ce jour-là en trio pour lensemble final, où Faure se joignait à eux. Le jeune Louis "enflait son chalumeau", mais Faure avec sa technique superbe, le noyait complètement.

  

(Notes de Liliane Delaquerrière Richardson [fille de José Delaquerrière], London, Ontario, mai 2019)

 

 

 

José Delaquerrière (Rodolphe) et Victor Du Pond (Marcel) [assis] dans la Petite Bohème d'Henri Hirchmann au Théâtre Mogador en novembre 1921 [coll. Liliane Delaquerrière Richardson]

 

 

Jeanne Saint-Bonnet (Mimi) et José Delaquerrière (Rodolphe) dans la Petite Bohème d'Henri Hirchmann au Théâtre Mogador en novembre 1921 [coll. Liliane Delaquerrière Richardson]

 

 

 

    

 

Berceuse pour Maryvonne

berceuse (par. Léon Durocher / mus. Gaston Perducet)

José Delaquerrière et Orchestre

Pathé saphir 80 tours n° 3271, mat. 194, enr. en 1923/1925

 

 

         

 

les Larmes de Pierrot

fox-trot (par. fr. F. Léger / mus. C.-A. Bixio)

José Delaquerrière et Orchestre

Pathé saphir 80 tours n° 3271, mat. 2931 [deux prises], enr. en 1923/1925 et 02 juillet 1926

 

    

 

Parfum du passé

romance (par. Lelièvre, H. Varna, F. Rouvray / mus. Edward Mayson)

José Delaquerrière et Orchestre

Pathé saphir 80 tours n° 4230, mat. 200097, enr. le 04 août 1925

 

    

 

Un baiser de Paris

one-step (par. Nazelles, H. Varna, F. Rouvray / mus. Raffaello Penso)

José Delaquerrière et Orchestre

Pathé saphir 80 tours n° 4230, mat. 200100, enr. le 19 août 1925

 

 

    

 

Pour un baiser

mélodie (Paolo Tosti)

José Delaquerrière et Orchestre

Edison Bell Radio F 100, mat. 88315, enr. en 1928

 

    

 

"Fantaisie aux divins mensonges"

extrait de l'acte I de Lakmé (Delibes)

José Delaquerrière (Gérald) et Orchestre

Edison Bell Radio F 136, mat. 88435, enr. en 1928

 

    

 

"les Artichauts"

chanson de Comte Obligado ! (Moretti)

José Delaquerrière et Orchestre

Edison Bell Radio F 101, mat. 88316, enr. en 1928

 

 

    

 

"la Caravane"

chanson de Comte Obligado ! (Moretti)

José Delaquerrière et Orchestre

Edison Bell Radio F 101, mat. 88317, enr. en 1928

 

 

    

 

"Pour être un jour aimé de toi"

tango de l'Auberge du Cheval blanc (Benatzky)

José Delaquerrière et Orchestre

Cristal 5428, mat. CP 698, enr. en 1932

 

 

    

 

"Tout bleu, tout bleu"

fox-trot de l'Auberge du Cheval blanc (Stolz)

José Delaquerrière et Orchestre

Cristal 5428, mat. CP 699, enr. en 1932

 

 

Voir également les enregistrements de Manon (acte II "le Rêve"), Pensée d'automne.

 

 

 

Encylopédie