Alexandrine DUPREZ

 

 

 

 

Alexandrine Françoise COSNARD-DUPERRON dite Alexandrine DUPREZ

 

soprano français

(Nantes, Loire-Inférieure [auj. Loire-Atlantique], 29 mai 1806* – Bruxelles, Belgique, 29 février 1872)

 

Fille de Clément COSNARD-DUPERRON (1774 –), musicien, et de Françoise TAMAIN (1783 –).

Epouse à Paris ancien 10e le 27 février 1827* Gilbert Louis DUPREZ (1806–1896), ténor ; parents de Julie Alexandrine DUPREZ (Paris ancien 11e, 24 novembre 1827 – Paris 18e, 08 avril 1915*) [épouse à Paris le 16 janvier 1850 Jean Louis Eugène GAY (Paris ancien 3e, 25 janvier 1816 – Paris 9e, 13 mai 1893), architecte ; parents de Louise Appoline Caroline Gilberte GAY, épouse Ulysse du WAST, ténor] ; de Caroline DUPREZ, soprano ; de Léon DUPREZ, ténor.

 

 

Elève de Choron, elle fit ses débuts en 1827 à l'Odéon, alors théâtre semi-lyrique, l'année de son mariage avec le ténor Duprez, et se produisit souvent avec son mari. Elle le suivit en Italie, où elle partagea ses succès et fit preuve d'un talent fort remarquable. C'est lors des représentations au Teatro San Carlo de Naples en novembre et en décembre 1834 qu'elle chanta aux côtés de son mari et de la Malibran, notamment dans Tancredi de Rossini et dans Norma de Bellini. Elle abandonna le théâtre assez tôt.

Elle est décédée en 1872 à soixante-cinq ans. Elle est enterrée au cimetière de Montmartre (12e division).

 

 

 

Sa carrière à l'Opéra de Paris

 

Elle y débuta en 1837.

 

 

 

         

 

tombe d'Alexandrine et Louis Gilbert Duprez au cimetière de Montmartre [photos ALF, 2022]

 

 

 

 

Encylopédie